Bannie re aude2017

Revanche de Cat Clarke

Ma Note

 5/5

En pleurs Coup de déprime!En pleurs



 Ce billet comprend 3 bonnes raisons de lire ce livre, la Couverture et le Résumé, un Extrait, mon avis avec un mini-résumé plus personnel et toutes les Infos. qui valent le coup d'être notées. 

Bonne lecture et pensez s'il vous plaît à laisser une trace de votre passage via les commentaires! 


3 bonnes raisons de lire cette histoire


* DERANGEANT. 

* DOULOUREUX.

* OBSEDANT.


Revanche


Résumé de la Collection: (ne lisez pas pour une totale découverte): 

Jusqu'ou irez-vous pour connaître la vérité ?

Jem Halliday est amoureuse de Kai, son meilleur ami, qui est gay. 

Lorsqu'une vidéo de lui en compagnie d'un garçon est postée sur Internet, Kai se suicide. 

Dévastée, Jem décide alors de le venger...

Kai et Jem sont inséparables. Jem aime secrètement son meilleur ami, qui serait l'homme idéal s'il ne préférait les garçons... À la fin d'une soirée d'ivresse chez des amis communs, Jem rentre seule chez elle, Kai demeurant étonnamment introuvable. C'est le lendemain que tout bascule : la jeune fille reçoit un email de la part de ce dernier, avec en pièce jointe une vidéo de lui en compagnie d'un garçon qu'il a trouvé postée sur Internet. Cette vidéo plus que compromettante est très vite partagée par tout le lycée et Kai reçoit une salve d'e-mails agressifs qu'il ne peut bientôt plus supporter. Lui qui n'avait pas encore fait son coming out finit par craquer et se suicide... À la suite de ce drame, Jem prend trois résolutions : découvrir la vérité, venger son ami et se suicider elle aussi. Alors qu'elle mène sa petite enquête, elle reçoit un jour une lettre anonyme contenant trois noms : ceux des responsables. Sans hésitation, Jem abandonne son look gothique et décide d'approcher ces garçons. Mais sont-ils réellement les coupables ?



Extrait


 «Lucas va s’asseoir sur le canapé. «Tu ne parles jamais de lui, tu sais. Ca te ferait peut-être du bien. Il doit tellement te manquer.» 

Qu’est-ce-qu’il lui prend de dire ça? Ca n’a aucun sens. Sauf s’il se sent coupable. Soit c’est ça, soit il veut me montrer qu’il est sensible. Je n’ai jamais été très bon juge en la matière, mais Lucas semble sincère. Il y a de la compassion dans son regard. De l’empathie. De la sympathie.

Pas du tout ce à quoi je m’attendais. 

Je ne sais pas quelle attitude adopter. 

Je ne sais pas qui est Lucas. Les différentes versions de lui se confrontent dans ma tête. 

Mais celle plantée devant moi a un regard incroyable. Il n’y a plus qu’une chose à faire. La prochaine étape du Plan. Le Plan est tout ce qui compte.


(Page 333/504)

Découvrez le prologue et le premier chapitre: ici.




Mon Avis

Ce qu'il faut retenir de l'histoire...

Kai, jeune ado gay se suicide à cause d'une vidéo embarrassante. Sa meilleure amie Jem, soeur de coeur, folle de lui aussi depuis toujours, veut le venger avant d'en finir avec ses propres jours. Elle reçoit alors un message anonyme avec trois noms de garçons populaires. Jem n’a pas le choix, elle doit intégrer leur groupe et pour cela, changer. Mais jusqu’où? Jusqu’où Jem est-elle prête à aller? 


Mon ressenti: 

Eh voilà, je dois l’écrire, cet avis sur Revanche de Cat Clarke. L’écrire sans trop en dire car c’est à vous de le découvrir, de le ressentir et puis... d’avoir mal! 

J’ai une boule au ventre et les mains qui tremblent en vous écrivant car c’est une lecture qui m’a vraiment bouleversée. L'adolescence peut être une voie sans issue dans le cœur de certains jeunes et c'est douloureux de lire ceux qui en prennent le chemin … Si jeunes et déjà à bout, suffocant, manquant d’air. 

Je dois bien avouer que la lecture de Revanche m’a d’abord mise terriblement mal à l’aise car elle est tirée d'un fait réel. (Le suicide de Tyler Clementi, 18 ans : http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2010/10/06/l-adieu-sur-facebook_1421117_3222.html). J'ai dû mal à "cautionner" qu'on écrive sur quelqu'un qui a réellement souffert, quoi que soit l’origine de cette souffrance. Je sais que la démarche est de sensibiliser, de dénoncer mais je ne sais pas, je me suis sentie «voyeuse» d’une détresse dont personnellement je n’aurai rien pu faire. 

Mais la suite du roman m’a happée, l’histoire tourne en réalité autour de l’héroïne -le roman est écrit à la 1ère personne du singulier-  qui cherche à venger la mort de son ami. Je n’ai jamais autant fait défiler les pages, menant un combat contre moi-même pour ne pas aller lire la fin de l’histoire afin d’être rassurée sur un «fait». J’ai réussi, mais quelle torture et puis, j’aurai dû finalement afin de me préparer!!! Ne croyez pas que la fin soit celle que vous attendiez... pas exactement. Tout le long du roman, je me suis posée les mêmes questions: Ira-elle au bout de ses "Plans"? Comment va-t-elle s'y prendre? Ca va faire mal? Pour eux ou pour elle? Enfin: Va-elle s'en sortir et tourner la page sur Kaï?    

Enfin bref, après un début dur sur le suicide de Kaï, le roman ne devient plus autant dérangeant, il est même captivant, c’est incroyable de voir la transformation de Jem tout le long de l’histoire. Aucun temps mort. J’ai adoré cette jeune fille, elle est touchante et ses remarques- pensées- qui nous sont délivrées comme des confidences sont carrément croustillantes. C’est écrit dans un style «adolescent», dans la langue de Jem et ses mots parfois crus ou grossiers font sourire comme aussi déglutir de malaise. Les lettres de Kaï sont aussi horriblement touchantes mais je crois que je lui en veux de continuer à avoir cette emprise sur Jem post-mortem. D'un côté, il la pousse à faire ce qu'elle n'avait pas osé faire jusque là comme son changement de look. Leur relation est compliquée, je ne saurai vraiment comment la qualifier, et puis je ne suis pas psychologue! Langue tirée 


Je ne sais pas néanmoins si Kaï la connaissait si bien que ça, si Jem le connaissait si bien que ça. Ce que je sais par contre c'est qu'il n'y a pas de faux-semblants dans le coeur de Jem (le contraire de son attitude "publique"), nous, nous la connaissons et quelle fille torturée! Tant d'amour à donner et dont une personne souhaitait le recevoir! Pas Kaï à l'évidence! 

  

J’ai quand même souri, même ri de voir la sacrée hypocrite qu’était Jem. C’était du "diaboliquement génial" car c’est d’un cynisme pur. Cat Clarke sait décrire l’adolescence avec beaucoup de maturité mais tellement de noirceur. Enfin, l’auteure a su calmer mes petits nerfs en montrant une Jem qui commence à douter du but réel de sa revanche. Elle tisse des liens malgré elle, tombe même amoureuse. Les doutes de l'héroïne ont calmé les battements de mon coeur. J'ai cru... à vrai dire, j'ai cru à beaucoup de choses à l'amour, au pardon, au deuil achevé, à l'amitié naissante. 

Fichue auteure Langue tirée qui a instillé une note d’espoir. Un espoir vain pour mieux en réalité nous faire plonger dans la dépression. La fin m’a vraiment fait mal - j’en ai les larmes aux yeux rien qu’en repensant au message avant la dernière lettre de Kaï.  *j'ai vraiment les boules quand je repense à tout ça*

Ce message m’a achevée... j’en ai pleuré, je ne pleure jamais devant une fiction. C'est horrible! 

Pour cette raison, je ne pourrais pas continuer à lire du Cat Clarke car je lis pour m'évader et je ne peux pas, telle une éponge, m'imbiber de la souffrance de personnages tels que ceux de Cat Clarke.  Je vous invite à découvrir cette auteure incroyable, qui sait nous manipuler et dénoncer les tortures physiques et mentales chez les adolescents. Petit monde qui n’est plus tout à fait enfant mais pas totalement adulte et qui perd pied dans l'esprit de l'auteure.


J'ai trop d'espoir en moi sur ce que réserve la vie...peu importe de quoi il s'agit et je ne souhaite pas lire la souffrance et la mort comme sortes d'échappatoire.     



Infos sur le livre

* Revanche de Cat Clarke, aux Editions Robert Laffont, collection "R", 504 pages. Sortie le 17 Octobre 2013.

   


Sites intéressants:

  • Site Officiel de l'auteure: ICI
  • Facebook de l’auteure: ICI
  • Twitter de l’auteure: ICI
  • Facebook de la collection R: ICI
  • Site de la collection R: ICI

Enfin, voici un lien important, bien réel et sérieux.  

Une occasion de parler de l'ostracisme et des abus, aussi bien physiques et moraux, que peuvent subir les jeunes homosexuels au quotidien. Il existe en France une association qui s'occupe des jeunes victimes d'actes homophobes : LE REFUGE.

http://www.le-refuge.org/ 

Fondée en 2003 par Nicolas Noguier, l'association Le Refuge accueille des garçons et des filles de 18 à 25 ans exclus du domicile familial du fait de leur homosexualité ou de leur transexualité.

L'association, qui dépend pour moitié des dons et pour l'autre de subventions, dispose d'appartements-relais et de places d'hôtel en Ile-de-France, à Marseille, à Lyon et à Montpellier.

L'antenne de Paris, ouverte en 2008, héberge ainsi vingt-et-un jeunes "de 20 ans en moyenne" pour une période de six mois, le temps d'essayer de trouver un travail et un logement.

Le Refuge propose également un accompagnement social et psychologique, ainsi qu'une ligne d'urgence :

06 31 59 69 50.

=> N’hésitez pas à relayer le lien du site, à en parler autour de vous. Merci à Karen du blog Au boudoir Ecarlate pour ces précieuses informations.  

Le trailer du livre: 

Merci à Stéphane-Laure et à la collection R des Éditions Robert Laffont.

Cliquez et naviguez!

Robert Laffont

suicide; vengeance; drame; deuil

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

Sarah
Waouh ! Ton avis fait très envie et peur à la fois. J'ai quand même hate de me lancer dedans puisqu'il m'attend dans ma PAL depuis le jour de sa sortie. Merci pour ton super avis en tout cas!
Plumosaure
Quand ce livre est arrivée dans ma médiathèque, je voulais absolument le lire. Puis à force de parcourir la quatrième de couverture, j'avais un peu moins envie. Et lorsqu'une collègue m'a dit "surtout ne lis pas la fin, ça dit tout". Quelle torture ! Et maintenant que je viens de lire ta critique, j'ai juste envie de me précipiter lire ce bouquin ! :) Superbe avis, qui fait envie (et un peu peur parfois) ! :)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau