Bannie re aude2017

La Meneuse d'âmes de Sobian Welsh.

 

Ma Note 2,5/5

 Je suis passée à côté !

 

 Ce billet comprend la Couverture et le Résumé, un Extrait, mon avis avec un mini-résumé plus personnel et toutes les Infos. qui valent le coup. 

 

 

 

Bonne lecture et pensez s'il vous plaît à laisser une trace de votre passage via les commentaires! 


 

Tome 1 : L'appel de la faux. 

La meneuse d'âmes

 

Cette histoire est celle de Lily Patterson, qui, peu de temps avant son dix-neuvième anniversaire, apprend une étrange nouvelle. En effet, ses parents lui révèlent qu’elle est en réalité issue d’une famille de « Faucheurs » et que sa vie se résumera désormais à prendre des âmes pour les faire passer dans l’Au-delà. Ebranlée par cette nouvelle, Lily tente par tous les moyens de conserver une vie normale. Mais c’est sans compter sur la détermination de son étrange instructeur, Cam. Si celui-ci semble à peine humain, les techniques qu’il emploie pour lui apprendre cette vocation atypique sont encore plus déroutantes. Et Lily n’est pas au bout de ses surprises.

 


 Extrait

« - Tu dois la toucher, me confirma ce dernier qui observait la scène d'un air indéchiffrable. 

- Quoi ? Pas question, elle est en train de mourir d'elle-même, grimaçai-je sans pouvoir dissimuler la répulsion que m'inspirait le fait de toucher la moribonde. 

- Elle ne mourra pas toute seule, fulmina-t-il, luttant visiblement pour ne pas m'arracher la tête. C'est toi qui es censée la faire partir. Si tu ne le fais pas, elle va seulement rester là à agoniser jusqu'à ce que son âme parte dans le néant. C'est ce que tu souhaites ? La voir pourrir sur ce fauteuil ? »

 

(Page 39)                                            



Mon Avis

Ce qu’il faut retenir : Lily apprend qu’elle n’est pas une adolescente de 17 ans comme les autres, en effet c’est une faucheuse. Elle doit désormais récolter des âmes et écouter son instructeur Cam, aussi séduisant que méprisant. Mais lors d’une capture d’esprit, une autre présence se manifeste, Lily est loin de se douter que les ennuis ne font que commencer.  

Mon ressenti : Le début était prometteur, j’ai tout de suite apprécié l’intrigue autour du nouveau rôle de Lily à savoir prendre des âmes auprès de personnes âgées, des malades. Une vocation étrange qui ouvrait sur un univers bien particulier. Comme le danger rôde, Cam doit lui apprendre à se battre ce qui fait beaucoup à assimiler pour la jeune fille. L’auteur a d’ailleurs su développer un monde riche en révélations (peut-être trop à mon goût mais ce n’est pas ce qui m’a déplu). Il y a des créatures surnaturelles malfaisantes, d’autres qui sont dans un entre-deux n’inspirant pas confiance. Oui, le début et l’univers de l’histoire étaient pas mal du tout. Quand l’intrigue était au-devant de la scène (quand…) j’ai passé de bons moments. L’évocation de la mythologie égyptienne n’était pas pour me déplaire non plus.  

Malheureusement, plus j’avançais, plus le récit prenait des sens assez abracadabrants. J’aurai pu m’en contenter me disant que tout est expliqué, aussi tiré par les cheveux que puissent être les lieux étranges, l’attitude des personnages rencontrés, les scènes de surprises. Mais mon seuil de tolérance n’a pas survécu à la lourdeur des héros dans leur désir répétitif de se tourner autour. Cela prend une telle ampleur que toute l’histoire est gâchée selon moi, selon mes goûts comme je ne lis pas de romance et certainement pas au détriment de la trame. Une romance qui plus est entre deux personnages peu attachants. Le duo Lily et Cam était tout trouvé, c’est certain. Car ils sont aussi désagréables l’un que l’autre et leur manière impulsive d’agir, mêlant violence et désir, avait une récurrence qui me poussait à hurler au livre qu’ils couchent ensemble une bonne fois pour toutes. En fait, la jeune adolescente joue à merveille son rôle, pénible et aux hormones exacerbées. Cam, lui, jouait très bien le sien, à savoir le ténébreux, le mystérieux faux méchant sur lequel il faut tomber sous le charme parce qu’il est antipathique qu’en surface, pour mieux paraître attentionné en réalité. Mouais. Pas très subtil, et si j’en suis attristée, c’est bien qu’il y avait matière à en faire un duo explosif.   

Le style était prenant au début, mais au fur à et mesure que j’avançais dans le récit, l’écriture se faisait plus familière, ce que je n’aime pas du tout. D’ailleurs, il y avait un vrai déséquilibre entre les propos des personnages et les pensées de Lily. Elle nomme à tout va des individus à peine rencontrés selon des noms de personnes fictives comme Mercredi de la Famille Adams pour une jeune gothique ou Cam a le surnom Amityville a contrario elle pense avec pudeur ses émotions érotiques pour Cam. Je n’ai pas saisi pourquoi ses pensées ne suivaient pas ses paroles, c’était très étrange et l’inverse aurait été plus logique. Je suis passée totalement à côté pour Lily et Cam comme pour le livre en réalité.

En bref, j’en suis désolée, mais je n’ai pas adhéré aux personnages comme au style faiblissant à mesure que les pages se tournaient. L’univers autour du livre était intéressant même si cela va très loin. Si les protagonistes n’avaient pas perdus de temps sur eux-mêmes, l’intrigue aurait gagné en force et intérêt. Mais c'est peut-être tout simplement une histoire de goût, peut-être que le livre vous plaira. :-) 

 


 

Infos sur le livre

  

La meneuse d'âmes de Sobian Welsh.

Tome 1, L'appel de la faux, 290 pages chez Rebelle Éditions, sorti le 10 octobre 2015. 

 

Sites intéressants:

  • Site de l'éditeur: ICI
  • Leur facebook : ICI
  • Leur twitter : ICI

  • Site de l'auteure: ICI
  • Son facebook: ICI
  • Son twitter: ICI

Cliquez et naviguez!

Rebelle Editions

 

 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

Sabrina

Tu m'intrigues fortement avec cet avis. Je pense bien tenter ce bouquin. Tu sais comme j'aime les romances :)

lynesis

Tente ! Bonne lecture ! Attention ce n'est pas une romance, mais ça prend des proportions qui n'étaient pas souhaitées selon mes goûts. :-)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau