Bannie re aude2017

Sortilèges Interdits d'Alice Adenot-Meyer

Ma Note 4,5/5

* Totalement sous le charme *

 

 Ce billet comprend la Couverture et le Résumé, un Extrait, mon avis avec un mini-résumé plus personnel et toutes les Infos. qui valent le coup d’être notées. 

 

 Bonne lecture et pensez s’il vous plaît à laisser une trace de votre passage via les commentaires ! 

 

 


 

Sortileges interdits

Pratiquer la magie interdite ?

C'est ce que le comte de Vald exige de Yodim, son nouvel employé. Celui-ci, jeune violoniste fraîchement diplômé de la prestigieuse académie de Dardes, se trouve entraîné dans un tourbillon de plus en plus dangereux.

Lui qui excelle en musicomagie, cet art qui permet d'agir sur une personne grâce à un sort constitué de notes, réussira-t-il à contrer les sombres projets de l'aristocrate ?


 

Extrait

- Connaissez-vous ce livre, Yodim ? 

- Nn... non. 

Le garçon avait les mains et les pieds glacés. Quelque chose n'allait pas. 

- Vraiment ? Votre professeur n'a-t-il jamais fait allusion au fameux Traité d'Art Musicomagique du non moins célèbre savant Louric Psalto ? 

- Si, bien sûr ! murmura Yodim. Mais... je croyais que cet ouvrage avait été interdit, et qu'il n'en existait en tout et pour tout que trois exemplaires ? 

(...)

- Vous avez l'un d'eux sous les yeux. 

 

(page 54 le passage où j'ai commencé à vraiment accrocher) 

 


Mon Avis

Ce qu'il faut retenir : Yodim vient à peine de terminer ses études musicales à l’Académie de Dardes qu’un comte, le comte de Vald l’emploie pour accompagner deux autres musiciens lors des dîners et festivités dans son manoir. En apparence, la situation est idéale, le cadre est magnifique, le comte amical et sa nièce très charmante jusqu’à ce que le comte le convoque et dévoile ses réelles intentions. Le comte attend de Yodim qu’il pratique de la musicomagie, qui consiste à assembler des notes les unes après les autres avec le nom complet de la future victime afin de former un sortilège. Yodim connaît la musicomagie pour l’avoir étudiée mais le comte ne veut pas n’importe quel sort, il souhaite un sort qu'aucun musicien n'a encore réussi à composer. Un sort interdit à lancer sur l’un des proches du comte.   

Mon ressenti:   

Je ne connaissais ni la maison d'édition, ni l'auteure mais le résumé me tentait bien, cette idée de musicomagie et pour tout vous dire, aucune déception, c'est quasi un coup de coeur !

C'est donc l'histoire d'un jeune musicien -comme vous l'avez lu plus haut- employé chez un comte s'avérant être sombre et dangereux qui attend de lui qu’il fasse de la musique interdite. Yodim (les noms des personnages sont étranges, seul petit bémol, minuscule poussière de gêne) est un passionné qui a à coeur de pratiquer la musique, d'en composer et de partager avec d'autres musiciens. La musicomagie est une curiosité qui l'excite autant qu'elle l'effraie et malgré ce qu'il va vivre avec le comte et d'autres personnages encore plus obscurs, il reste un jeune homme, brillant, intègre, j'ai pris un grand plaisir à suivre cette aventure avec lui. 

J'ai trouvé la lecture très prenante. On devine aisément comment certains faits vont s'enchaîner mais il était si bon de les découvrir avec Yodim. Le rythme du récit est joué dans une belle régularité avec quelques crescendos très appréciables. Ce ne serait pas possible d'être autant pris dans un livre sans l'écriture d'Alice Adenot-Meyer, totalement fluide, variée, assez recherchée par moment. J'aime beaucoup le style de l'auteure. C'est une plume qui donne envie d'en avoir toujours plus, un peu comme la musicomagie, je me suis sentie envoûtée par son écriture (l'écritomagie? lecturomagie?) 

Il y a une belle diversité dans cette histoire au sujet des personnages. Je ne sais pas comment vous en parler sans gâcher le plaisir de faire leur connaissance par vous-même. Certains sont plus approfondis que d'autres. Or, comme c'est bien écrit et bien rythmé et que je suis tombée sous le "charme",  j'ai ressenti beaucoup d'émotions pour beaucoup d'entre eux. Je veux dire même un personnage presque figurant comme Mafi, fidèle ami de Yodim ou l'antipathique Borre m'ont fait réagir. J'ai eu de l'affection pour les amis de Yodim, sa mère, ses professeurs alors qu'ils ne sont pas tellement au-devant de la scène. Je n'ai vraiment pas supporté Minna, Borre, et j'avais pitié pour le comte Vald. Même l'académie de Dardes qui est une bâtisse ^^ fait envie, non il est certain qu'on ne ressent pas d’indifférence dans cette histoire. J’ai tout pris à coeur personnellement ! 

Ce qui est étonnant, c'est que l'histoire est écrit à la 3e personne du singulier donc j'aurai dû avoir une certaine distance principalement avec le héros Yodim. Ce qui n'est pas du tout le cas. Yodim est un homme honnête, renié par son père car il a choisi la musique comme métier. C’est un garçon aussi talentueux que jeune. En côtoyant les opposés milieux que sont ceux de l'aristocratie et les bas quartiers, il va prendre confiance en lui, essayant toujours de s'en sortir même si finalement plus il cherche à fuir plus il est rattrapé et son sort empire d'une situation à l'autre. Bravo pour ce personnage qui est un génie de la musique mais qui reste humain dans ses attitudes, comme l'affection de son amie Nattia qu’il ne voit malheureusement pas avant longtemps.

J'en viens à la musicomagie. Quelle bonne idée ! Si ma lecture n'est pas un coup de coeur ça y ressemble presque, disons qu'il aurait fallu m'assurer d'une suite car il y a matière. Le pouvoir des notes, pratiquer cette discipline, ici les protagonistes ont vécu une aventure, j'en veux d'autres. La progression de l'intrigue tourne autour de Yodim et de son don pour la musicomagie, au-delà de la simple pratique de la musique et je ne pouvais pas lâcher le roman pour ces deux raisons. Cette histoire est terminée, mais je veux en savoir plus sur la musicomagie, j'aurai bien imaginé les victimes se relever par exemple grâce à des sorts d'annulation, des victimes de toute époque ou alors apprendre d'autres sorts, d'autres obstacles, sur l'origine du traité ... 

En bref, j'ai passé des moments magiques, merci à l'auteure de nous avoir livré cette belle histoire surprenante, originale et enivrante. Je n'ai pas fait longtemps du solfège (quelques années en conservatoire) et de la clarinette mais ici pas besoin d'être à l'aise ou non avec les notes de musique. C'est Yodim qui vous montre le pouvoir de la musique, un pouvoir aussi grand et beau que dangereux. Un pouvoir réel et fantasmé avec cette idée de musicomagie. Mais je conclus sur ceci : j'en veux plus !!! 


 

Infos sur le livre

 

SORTILEGES INTERDITS, histoire écrite par Alice Adenot-Meyer, éditée chez les Editions Le Lamantin, 264 pages, sortie le 1er décembre 2015. 

 

Sites intéressants: 

Sur l’auteure:

son facebook: ICI

son site officiel: ICI

 

Sur les éditions Le Lamantin : lien

* Facebook 

 

 

Le lamantin

 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (3)

Alice Adenot-Meyer
  • 1. Alice Adenot-Meyer | 12/01/2016

Merci encore pour cette belle chronique ! Vous me motivez pour écrire une suite

lynesis

Avec plaisir ! Oh oui il ne faut pas hésiter à écrire une suite ! Vous avez tous les ingrédients ;-)

The Book Lovers
  • 3. The Book Lovers (site web) | 14/08/2016

Je ne connaissais moi non plus ni l'auteur ni la maison d'édition, mais ce roman me fait beaucoup envie et semble très original. Merci pour cette découverte ^^

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau