Bannie re aude2017

Heroic-Fantasy: magie, quête, château, médiéval

Les chroniques de Gabriel de Fred Marty.

 4/5

 De l'action à gogo!

 Ce billet comprend la Couverture et le Résumé, un Extrait, mon avis avec un mini-résumé plus personnel et toutes les Infos. qui valent le coup

 

Bonne lecture et pensez s'il vous plaît à laisser une trace de votre passage via les commentaires! 

 

 


TOME 1: L'Éveil.

Les chroniques de gabriel tome 1

Résumé :

Gabriel, vingt ans, reçoit une lettre de sa mère, morte trois ans auparavant dans des circonstances étranges. Elle lui donne rendez-vous dans les Pyrénées, près d'un lac, le 14 juin 2013. S'y rendant avec Aymeric, Maeder et Ethan, ses trois amis proches, il découvrira l'existence d'un monde parallèle dont ils devront s'échapper, tout en cherchant à découvrir ce qui est réellement arrivé à sa mère. . .

 


Extrait

« - Nous ne sommes pas venus pour nous battre, déclara Gabriel en signe de bonne volonté. 

  - Vraiment ? s'amusa la revenante. Elle est en train de me préparer un bouquet de fleurs, ta copine ? 

  - Nous ne voulons pas mourir dans ce monde inconnu, nous souhaitons seulement rentrer chez nous. 

  - N'est-ce-pas ce que nous souhaitons tous ? Être chez nous, avec les nôtres ? souffla Suzan.  »

 

(page 121/258)


Mon Avis

Ce qu'il faut retenir de l'histoire... Gabriel reçoit une lettre de sa mère alors qu’elle est officiellement décédée. Lorsqu’il se rend au point de rendez-vous avec ses trois amis, ils passent malgré eux dans une dimension parallèle à la Terre identique en tous points à ceci près que des créatures dangereuses y vivent. Il faut sortir de là, mais Gabriel et ses amis ne sont pas au bout de leurs surprises !  

 

Mon ressenti: 

Avant tout, j’étais en train de vivre une sacrée panne de lecture lorsque j’ai ouvert ce livre. Lorsque je l’ai reposé, le plaisir de la lecture est revenu. À ce jour, j’ai totalement repris le rythme de lire et me voilà en train de reprendre le rythme des chroniques. Merci Gaby ! 

 

Je précise que j’adore la couverture (idem la couverture récemment dévoilée du tome 2), l’illustratrice Timtimsia a fait un superbe travail. Mon attirance pour ce livre vient en grande partie de la couverture intrigante qui m’a fait penser au tome 1 de la BD Yoko Tsuno de Roger Leloup. J’aime quand il y a une grotte à explorer... (clin d’œil pour ceux qui connaissent un peu mes écrits). Le résumé a été le second point, j'étais curieuse. 

 

Les Chroniques de Gabriel est un roman plutôt court de Fantasy type Young Adult (malgré ce que j’ai pu lire, ils sont adultes, mais les « sentiments » exprimés [ou refoulés], la quête de Gaby à chercher si sa mère est vivante, les actions qui s’enchaînent, tout converge sur le YA que j’affectionne particulièrement). C’est donc un roman qui se passe dans une dimension parallèle à la Terre, en Pays basque plus précisément version démoniaque. Toutes sortes de créatures s’y cachent, d’autres ont pour seule ambition de tuer de l’humain et pourquoi pas envahir notre monde ? Lorsque Gabriel reçoit sur Terre la lettre de sa mère prétendument décédée qui l’invite à se rendre à tel endroit, à telle date, il ne se doute pas que c’est un rendez-vous qui correspond à l’ouverture entre les mondes : celui de notre dimension et celui où pourrait se trouver sa mère. Il ne se doute pas qu’avec ses amis, ils vont se retrouver coincés dans ce monde démoniaque et que leur but ne sera plus de savoir si la mère de Gabriel est vivante ou non, mais de s’échapper, de rester en vie et trouver la porte de sortie. D’autres Terriens sont coincés tout comme eux et ils ont aussi une histoire qui viendra s’ajouter à celle de Gabriel et ses amis. Enfin, en entrant dans cette dimension, une créature marine va dévoiler à ces derniers qu’ils ont en eux des pouvoirs qui vont se réveiller et peuvent être difficiles à appréhender quoique bien utiles pour sortir vivants de ce monde. L’aventure se poursuit ainsi d’attaques, de survie, de pouvoirs difficiles à contrôler et de victoires. Un peu comme dans un jeu où on passe des mondes, les combats sont d'ailleurs extrêmement bien décrits. Un peu comme dans un jeu donc... et je crois que c’est la chose que j’ai autant appréciée et à la fois où j’ai été gênée.

 

Je ne sais pas comment expliquer ce trouble que j’ai ressenti alors je vais vous le dire spontanément et je m'excuse après de l’auteur si je suis passée à côté de ce qu’il a souhaité véhiculer. Selon mon ressenti, il manque une certaine émotion chez les personnages qui semblent s’amuser dans ces combats pourtant à mort. On passe vite d’un combat à un autre avec humour ce qui est divertissant, mais sans « prise au sérieux » de la situation. Malheureusement à cause de cette impression, je ne me suis pas identifiée au héros ou à ses amis, je ne m’inquiètais pas pour eux, eux ne s’inquiétant pas. L’intrigue « trouver la mère si elle est vivante » avançait trop doucement alors qu'elle m’intéressait vraiment. 

 

À côté de ces deux points, le récit est original et bien écrit, un style aussi classique que familier avec de nombreuses références de « geek » que je connais et aime beaucoup. J’espère que la suite ouvrira les cœurs, je ne parle pas de romance, mais j’aimerais sentir la peur, la tristesse, la douleur... une main qui tremble, un poing qui se serre, une larme qui coule, du sang chaud qui coule sur une peau qui frissonne à son contact. C’était présent, mais pas autant qu’il y a eu de combats. Je ne sais pas si c'est clair. 

 

Sinon, j’ai vraiment passé un super moment. Déjà pour les points en commun que j’ai avec l’auteur, j’ai souri à lire sa manière d’avoir parlé d’une dimension parallèle, thème cher à mon coeur. J’ai souri à toutes les références de jeux vidéos, de séries TV. Et j’ai particulièrement apprécié la fluidité du récit, la qualité d’écriture où l’auteur semble à l’aise. J’ai hâte de lire la suite ne serait-ce que pour oublier ce sentiment qu’il manque quelque chose. Gabriel est le personnage qui m’intéresse le plus, je veux aussi savoir pour Aymeric, un personnage qui garde des secrets profondément enfouis, si enfouis qu'il ne les connaît pas lui-même enfin j’ai envie de retrouver la petite hermine, Mila toute mignonne. Je reconnais avoir ouvert ma Petite encyclopédie du merveilleux d’Édouard Brasey pour découvrir en images certaines créatures évoquées que je savais présentes. 

 

En bref, du vrai plaisir, de l’humour, de l’action à gogo, j’ai eu l’impression d’être dans un jeu vidéo ce qui fait à la fois la force (les codes y sont tous et c’est génial à lire) et à la fois une faiblesse (il manque un petit quelque chose pour rendre les personnages plus réels peut-être est-ce aller trop vite pour moi). L’écriture nous embarque facilement dans l’univers imaginé par l’auteur. J’ai hâte de connaître la suite.     


TOME 2: L'envol

Chroniques de gabriel 2def


Infos sur le livre

Les Chroniques de Gabriel : 

Tome 1, L'Éveil de Fred Marty, 258 pages, paru le 2 avril 2016 en Auto-Édition.

Tome 2, L'Envol. Prévu courant mai 2017. 

 

Sites intéressants:

Site officiel de l'auteur: lien

Compte twitter de l'auteur : lien 

Page facebook de la série: lien

 

créatures chroniques de gabriel

(Exemple de créature que Gaby et ses amis doivent affronter, glups ! Photo prise de ma Petite Encyclopédie du Merveilleux) 

Bilbo le Hobbit de J.R.R. Tolkien

4/5 

Une agréable surprise !

 Ce billet comprend 3 bonnes raisons de lire ce livre, la Couverture et le Résumé, un Extrait, mon avis avec un mini-résumé plus personnel et toutes les Infos. qui valent le coup d'être notées. 
 

 

Bonne lecture et pensez s'il vous plaît à laisser une trace de votre passage via les commentaires! 

 

 


3 bonnes raisons de lire cette histoire

l'histoire: une belle traversée dans un monde de fantasy Tolkien. 

le style: une écriture raffinée et une narration amusante.

les personnages: bien décrits et attachants. Je m'attendais à une autre fin par contre.  

 


Bilbo le hobbit

Résumé:

 Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible et sans histoire. Son quotidien est bouleversé un beau jour, lorsque Gandalf le magicien et treize nains barbus l’entraînent dans un voyage périlleux. C’est le début d’une grande aventure, d’une fantastique quête au trésor semée d’embûches et d’épreuves, qui mènera Bilbo jusqu’à la Montagne Solitaire gardée par le dragon Smaug…

 Prélude au Seigneur des anneaux, Bilbo le Hobbit a été vendu à des millions d’exemplaires depuis sa publication en 1937, s’imposant comme l’un des livres les plus aimés et les plus influents du XXème siècle.


 

 " En les entendant chanter, le hobbit sentit remuer en lui l'amour des belles choses faites par le travail manuel, l'adresse et la magie, un amour féroce et jaloux, le désir empreint au coeur des nains. Alors, quelque chose de tookien s'éveilla en lui, il souhaita aller voir les grandes montagnes, entendre les pins et les cascades, explorer les cavernes et porter une épée au lieu d'une canne. Il regarda par la fenêtre. Les étoiles luisaient au-dessus des arbres dans un ciel noir. Il pensa aux joyaux des nains, scintillant dans des cavernes obscures. " 

 

(page 27/380 Un passage bien représenté dans le film, mais surtout à lire que je trouve merveilleux)

 


 

Ce qu'il faut retenir de l'histoire... 

 Bilbo, un hobbit bien tranquille embarque dans une incroyable aventure avec des nains et un magicien. Ceux-ci traversent tout un monde peuplé de dangereuses créatures afin d'y trouver un dragon qui garde le trésor des nains. Au bout de multiples péripéties, Bilbo va devenir un allié courageux et indispensable.   

 

Mon ressenti: 

 Ma 1ère lecture d'un roman de Tolkien et mon 2e livre de fantasy. Une agréable surprise! J'avais vraiment peur en lisant Tolkien de rentrer dans un monde compliqué avec une écriture peut-être un peu trop "relevée" qui auraient eu pour conséquence de m'ennuyer. En effet, avant de faire des études de cinéma, j'ai  fait un peu des lettres modernes et j'ai dû me pencher sur des littératures qui ne sont plus de notre "temps", intéressantes, à connaître pour sûr, mais appartenant à leur époque !

Pour Tolkien, c'est encore autre chose...

Ce n'est pas de la littérature moderne c'est certain, mais la présence d'un narrateur omniscient qui relate au passé l'histoire de Bilbo comme si nous étions tous assis au coin du feu m'a beaucoup plu. Une chose à retenir: Tolkien a de l'humour! Le style est donc effectivement composé de longues phrases, les chapitres sont épais, mais il y a une légèreté dans ce style que j'ai savouré. J'ai aussi beaucoup apprécié le raffinement du vocabulaire, cela m'a fait beaucoup de bien et m'a personnellement beaucoup encouragée à améliorer mes propres écrits.   

À noter: j’aurai lu le livre plus vite si la police d'écriture avait été un peu plus grande et sur du papier moins blanc car mes yeux m'ont vraiment brûlé! Pourtant, j'ai une excellente vue!  Attention à votre édition!

L'histoire dans le roman est assez intéressante, je dirais qu'elle est divertissante. Ce n'est pas un coup de coeur, mais c'est à l'évidence une lecture qui change les idées avec la rencontre de tant de créatures surnaturelles et des personnages très différents les uns des autres. (petit bémol, les elfes dans le roman sont beaucoup moins appréciables que dans les films de P. Jackson)

J'ai d'abord vu l'adaptation au cinéma afin de me familiariser avec cette nouvelle histoire. Je suis totalement fan du Seigneur des anneaux, j'aurai "tout donné" pour être sur les lieux de tournage de Peter Jackson !!!!! Et Bilbo m'a énormément plu. C'est tout de même sacrément spectaculaire de voir ainsi les mondes de Tolkien sur de grands écrans! Comme quoi, il ne faut pas rejeter les adaptations, elles ont leur propre cachet ! 

Le livre et le film complètent de manière "génialissime" l'oeuvre de Tolkien! Rien que les chants, nombreux dans le livre, ont désormais une mélodie grâce au film et j'ai trouvé ces scènes très émouvantes ! 

Les personnages sont nombreux mais certains se distinguent et on suit facilement l'intrigue à travers leurs yeux ! Bilbo est bien-entendu le personnage le plus passionnant et surprenant qui soit ! On ne peut s'identifier véritablement à aucun d'entre eux car on est spectateur, on peut par contre les comprendre eavoir peur pour eux.   

Ainsi, une lecture très intrigante, originale, enrichissante et de l'avoir connu me donne l'impression d'être privilégiée car je sais ce qui s'est passé avant le Seigneur des anneaux, je sais enfin ce qu'est la plume de Tolkien qui est loin d'être aussi difficile à lire que j'avais cru entendre! Mon frère m'avait longtemps encouragée à le lire alors voilà c'est fait et je regrette d'avoir tardé! Après, peut-être la lecture du Seigneur des anneaux est-elle différente...

Bilbo, c'est un livre avec plein d'aventures au programme !                     

 


 

 Bilbo le hobbit de JRR Tolkien, 380 pages aux Éditions Livre de Poche (avec carte dépliante en marque-page)    

* Fiche wikipédia: lien

Livre lu en février 2013. 

Trilogie Le Puits des Mémoires de Gabriel Katz.

 3,5/5

Intéressant !

 Ce billet comprend la Couverture et le Résumé, un Extrait, mon avis avec un mini-résumé plus personnel et toutes les Infos. qui valent le coup d'être notées. 

 

Bonne lecture et pensez s'il vous plaît à laisser une trace de votre passage via les commentaires! 

 

 


 

TOME 1: La Traque 

Le puits des mémoires

Résumé:

Trois hommes se réveillent dans les débris d'un chariot accidenté en pleine montagne. Aucun d'eux n'a le moindre souvenir de son nom, de son passé, de la raison pour laquelle il se trouve là, en haillons, dans un pays inconnu. Sur leurs traces, une horde de guerriers, venus de l'autre bout du monde, mettra le royaume à feu et à sang pour les retrouver. Fugitifs, mis à prix, impitoyablement traqués pour une raison mystérieuse, ils vont devoir survivre dans un monde où règnent la violence, les complots et la magie noire.

 


 

 

 

" C'était lui. Le mage noir, le "nécro, l'homme qui vivait sur une tombe. C'était lui, un plaisantin de trente ans, qui posait des collets pour agrémenter sa soupe."  

( Page 210/398)

 

Découvrez le début du roman sur calaméo : ICI 


 

 

Ce qu'il faut retenir de l'histoire... 

Trois hommes amnésiques sont pourchassés par des mercenaires. En fuite, ils sont à la recherche de leur passé, de leur identité et tentent de survivre. Qu'ont-ils faits de si grave pour être ainsi traqués ? 

 

 

Mon ressenti: 

La Traque est une lecture qui m'a d'abord beaucoup plu par le thème de l'amnésie et cette fuite continuelle de ces trois hommes réunis malgré eux. Toute la première partie m'a emportée, ils sont tous les trois tellement différents.  Ensuite, j'ai trouvé que le récit tournait en rond, des longueurs de plus en plus fréquentes apparaissaient et j'appréciais de moins en moins cette narration externe. On passe à une scène avec les trois personnages, à une autre de leurs poursuivants, à une autre d'un personnage totalement secondaire. J’aurai préféré suivre les trois personnages et être dans leur peau. C’est déjà compliqué de ne rien savoir, tout comme eux mais lorsqu’on apprend des informations comme leur identité et ce qu'ils ont fait de si affreux, je n’ai pas aimé l’apprendre par d’autres personnages. C’était comme une trahison pour moi, j’étais spoilée.

  

Aussi je m'attendais à plus d'actions dans leur fuite. Dès qu'ils deviennent soldats le rythme ralentit. Au début, ils arrivent dans un village, ensuite ils intègrent une bande de mercenaires, tout s’enchaînait plutôt bien. La dernière partie était un peu en-dessous. 

 

Enfin pour du fantastique jeunesse, je ne m'attendais pas à certains passages violents, marquants. Le sort de la pauvre fille, Ena, aimé par l’un des trois héros, je ne vous dis ce qu’il en est mais c’est une mauvaise surprise. Idem avec le marchand qui se fait bouffer par un molosse monstrueux. Le narrateur "suivait" ce marchand au moment de sa mort, cela m’a marquée. Ceci dit, c’était très prenant !  

 

L'écriture est ainsi remarquable, on sent le perfectionnisme et la recherche d'utiliser les mots les plus appropriés à cette fantasy. J'ai été séduite par ce style fluide et efficace de l’auteur. 

 

Quand je dis que j'aurai voulu suivre les personnages Karib, Nils et Olen, c’est bien parce que je m'y suis attachée. Disons que je suis curieuse et que le suspense tire tellement que c’en est épuisant. Qui est qui ? Est ce qu'ils vont se découvrir de nouvelles facultés? Pour le moment ils ne sont pas approfondis un peu normal vu le thème mais j'aurai voulu voir plus de réactions pour mieux les cerner. Peut-être la manière dont ils pensent n’est pas la manière dont ils auraient pensé avec leur passé, leurs souvenirs. Le passé nous façonne et il est intéressant de voir leur évolution à nu. J’en veux vraiment plus.  

 

C'était donc pas mal mais un brin trop long pour moi. Je retiens l'auteur pour la richesse de son style. J’aime beaucoup le mage Karib alors je suis curieuse de connaître la suite mais cette narration me gêne ... 

 


 

 

Trilogie de Gabriel Katz, aux Editions Scrineo : 

 

* Tome 1: La Traque, 398 pages. Sortie le 18 mai 2012.

* Tome 2: Le Fils de la Lune, 407 pages. Sortie le 18 octobre 2012.

* Tome 3: Les Terres de Cristal, 428 pages. Sortie le 21 mars 2013.

 

 

Sites intéressants:

* Facebook de l’auteur: ICI

* Twitter de l'auteur: ICI

* Interview de l'auteur sur cette trilogie : ICI 

• Site des Editions Scrineo : ICI

 

Cliquez et naviguez!

 

Scrineo Jeunesse

 

Spice and Wolf de Isuna Hasekura

Ma Note 3,5/5

*Voyage initiatique*

 Ce billet comprend 3 bonnes raisons de lire ce livre, la Couverture et le Résumé, un Extrait, mon avis avec un mini-résumé plus personnel et toutes les Infos. qui valent le coup d'être notées. 

Bonne lecture et pensez s'il vous plaît à laisser une trace de votre passage via les commentaires! 

 


 

TOME 1: 

Spice and Wolf

Déesse de la moisson, Holo est une louve qui peut prendre l'apparence d'une attirante jeune fille. Délaissée par les paysans de son village pour qui les vieilles légendes ne servent plus qu'à effrayer les enfants, Holo décide de rejoindre ses terres natales du Nord à bord de la carriole d'un marchand itinérant, l'énigmatique Lawrence Kraft. Tandis qu'ils découvrent de nouveaux horizons en troquant leurs cargaisons de ville en ville, le duo va apprendre à se connaître et rapidement devenir très complice. Mais méfiance : les faux-semblants, les arnaques et les pièges bordent leur chemin... Le talent divin de Holo pour comprendre la nature humaine leur sera bien utile pour reconnaître les bonnes affaires et déjouer les tromperies. Êtes-vous prêts à suivre cette charmante déesse dans un voyage initiatique parsemé de plaisirs simples, de rencontres, mais aussi de dangers ?


Extrait

" - Tu pourrais voyager toute seule cependant, non?

Ses paroles n'avaient aucune ambiguïté, mais Holo baissa les yeux sur sa tranche de pain.

- Je suis fatiguée d'être seule, laissa-t-elle échapper.

Avec ses jambes qui sa balançaient dans le vide sans tout à fait toucher le sol, elle ressemblait à une enfant. Elle se renversa sur le lit et donna l'impression d'être si menue qu'elle risquait d'être avalée par la lueur tremblotante des chandelles. Lawrence repensa à l'ami dont elle avait parlé avec tant d'affection. " 

(page 129/480)


Mon Avis

Ce qu'il faut retenir de l'histoire... Lawrence est un marchand itinérant bien surpris en trouvant dans sa carriole, une jeune fille qui se révèle être Holo, la louve sage, sorte de déesse oubliée par ses paysans disciples face à l'arrivée de l'Eglise. Se sentant seule, elle propose à Lawrence de voyager avec lui en échange de ses dons pour voir le coeur des hommes lorsqu'ils mentent, manipulent, fabulent. Lawrence accepte et c'est ainsi qu'ils prennent la route à la rencontre de villes, de marchands et de paysages.... sous oublier de bons petits repas comme Holo en raffole.   

Mon ressenti:    

 Une très belle histoire pleine de bons sentiments. Je ne connais pas le manga, à vrai dire c’est une totale découverte que de faire la connaissance de Holo, la Louve sage. Personnage jeune et surprenant, elle est très attachante même si ses réactions sont par moments franchement puériles. C’était mignon. Lawrence est plus réservé, et sa retenue m’a beaucoup plu. On le sent un peu perdu entre faire des affaires en tant que marchand désormais affirmé et avoir pour compagnie cette jeune femme très impulsive. En effet, elle peut prodiguer de bons conseils sur certains marchants et à la fois foncer droit vers un étal de pâtisseries sur les marchés à s’en rendre malade. J’ai adoré leur première rencontre! « (…) c’est une belle lune. Tu n’aurais pas du vin? » (page 19) après avoir hurlé comme un loup! Rigolant  

Composé en deux parties, j’ai préféré la deuxième car la première est très axée sur une histoire de monnaie. C’était intéressant mais pas très palpitant. Heureusement et c’est pour que ça que le roman est pas mal du tout, l’écriture est un vrai délice. On se représente très bien les paysages parcourus, les descriptions des personnages et les émotions sont bien ressenties. Cette histoire de monnaie est très détaillée mais elle passe bien. J’ai vraiment apprécié ce style d’écriture, doux, poétique, et les dialogues sont plutôt nombreux donc le rythme est sans cesse relancer. L’action ne prédomine pas pour autant, il s’agit plus d’un voyage initiatique sur les relations entre les hommes, comment chacun marchande, vit tout simplement. Holo donne à tout ce récit une vraie bouffée d’oxygène, par ses réactions et son sens de la répartie. Dur pour Lawrence d’avoir le dernier mot avec elle.     

Enfin la relation entre Lawrence et Holo est belle car très surprenante. Ils sont très différents de caractères, de nature aussi et je me suis attachée à eux, on les voit de plus en plus complice dès la deuxième partie. Ils gardent encore leur distance et sont taquins mais je sens qu’ils ont beaucoup à montrer dans les tomes suivants.

En bref, un roman très frais qui se lit bien, nous emportant sur les routes du commerce. Un duo qui cohabite pour devenir de vrais compagnons qui peuvent compter l’un sur l’autre.Une écriture très visuelle qui sent bon le blé et le vin. 


Infos sur le livre

 

Spice and Wolf de Isuna Hasekura, aux Editions Ofelbe :

  • Tome 1, 480 pages, sortie le 12 mars 2015. 

Sites intéressants: 

>les Editions Ofelbe: 

Lire la suite

Saga L'Elu de Milnor de Sophie Moulay.

 4/5

Séduisant!

 Ce billet comprend 3 bonnes raisons de lire ce livre, la Couverture et le Résumé, un Extrait, mon avis avec un mini-résumé plus personnel et toutes les Infos. qui valent le coup d'être notées. 

Bonne lecture et pensez s'il vous plaît à laisser une trace de votre passage via les commentaires! 


 

STYLE. Une écriture belle et captivante. On rentre directement dans l’histoire. Je suis vraiment tombée amoureuse des mots de Sophie Moulay. Tout ceci est bien clair et fluide.


*  RYTHME. Des rebondissements à gogo. Quelques petites baisses de régime par moments, mais l’histoire reste sur un bon rythme ponctué de belles surprises et de nombreuses rencontres.

 

*  GENRE. De la fantasy jeunesse avec tous les ingrédients. Magie, combats, oracle, pouvoirs, créature mythique, visions et tant de chose encore…C’est une lecture qui plairait aux jeunes d’une dizaine d’années et bien-sûr à tous les amoureux du genre. 

 


TOME 1: La fuite d'Almus. 

Résumé:

"L’Élu aura les yeux verts et trois grains de beauté disposés en triangle équilatéral."

Comment s’étonner qu’avec ces maigres indices, les Sages aient mis si longtemps à trouver l’enfant dont les fabuleux pouvoirs sauveront le monde ? L’Élu s’appelle Almus et a tout à apprendre. 

Qu’importe, les Sages ont réussi.

Onze ans plus tard, ils découvrent qu’ils se sont trompés de personne.

La fuite d’Almus est le premier volume de la pentalogie L’Élu de Milnor, saga destinée à la jeunesse (dès 11 ans).

Sophie Moulay dépeint dans ce premier tome les mésaventures d’un jeune héros déchu. Sans états d’âme, elle le plonge dans un univers de fantasy réaliste, tour à tour dur et féerique.

 


« L’adolescent ne put continuer sa phrase, elle fut noyée sous les éclats de rire des marins. 

— Tu ne manques pas d’air, toi ! Nous faire retourner à notre point de départ ! Allez, Rik, ne perdons pas davantage de temps !

Le marin vérolé traîna Almus hors de la cabine. Le jeune garçon devait lutter pour respirer, mais malgré tout, entre deux goulées d’air, il révéla :

— Je suis l’Élu ! Les Sages vous donneront tout ce que vous voudrez pour me récupérer ! »

(Format papier, page 77/492)


 

Ce qu'il faut retenir de l'histoire... 

Après avoir grandi parmi les Sages, Almus n’est plus le bienvenue parmi eux. Il ne serait pas l’Elu qui sauverait Milnor. Almus s’enfuit alors pour retrouver sa famille. Vivant de nombreuses aventures et de belles rencontres, le garçon commence à prendre conscience que les Sages ne lui ont pas tout dit. 

 

Mon ressenti: 

J’ai passé un excellent moment à lire le premier tome de cette saga de fantasy jeunesse. Même à 30 ans, le charme prend! La plume de l’auteure est l’élément qui m’a enchantée immédiatement. Je suis rentrée de suite dans l’histoire et les pages défilaient assez vite. Comme c’est agréable de lire un récit aussi riche en vocabulaire. Vous ne verrez pas le temps passer et aurez le sourire aux lèvres! 

Sophie Moulay a savamment mis en scène tous les ingrédients d’une bonne fantasy. Vous y trouverez de la magie, des quêtes, des prémonitions, des combats à l’épée, des créatures mystérieuses, des paysages merveilleux, de belles amitiés…  un bel univers bien rempli! Je ne suis pas étonnée que cinq tomes soient prévus. Il y a encore tant à découvrir! 

Les jeunes adolescents vont adorer! (les adultes aussi) Les personnages dont Almus ont vraiment le coeur sur la main. Beaucoup de beaux sentiments, peut-être l’envie de dire « c’est trop beau pour être vrai » m’est venue à l’esprit plusieurs fois car, voyez-vous Almus rencontre de mauvaises personnes - tout le passage du début sur le bateau où il est enchaîné m’a marquée, j’ai adoré - mais le destin lui amène aussi « Les » personnes qui l’aideront à s’accomplir. J’aurai voulu moins de « stabilité » entre les personnages, de manière à garder un doute sur leurs intentions ou une amitié qui se construit plutôt que de s’offrir d’office. 

Je pense que cela vient du rythme. Une amitié dans cette histoire pourrait mieux se construire après de terribles événements. Il y en a à la pelle! Or, ceux-ci défilent trop vite pour qu’on puisse vraiment comprendre comment Almus se rapproche de ses compagnons. Toutes les scènes d’action étaient bien parties, juste trop expéditives. Je me souviens de l’affrontement d’Almus contre deux personnages très bizarres, pas très humains et on perd l’un d’eux comme ça, en quelques lignes alors qu'on avait suivi sa "chasse" en détail. Après je me dis qu’Almus va tellement faire de rencontres, que peut-être certaines auront plus d’importance que d’autres. A suivre! 

Enfin, je dirai que c’est un premier tome qui donne envie de lire la suite, de savoir où Almus et ses amis vont aller, comment la magie va être développée et le Destin s’accomplir. Un rythme un peu en tangage,  mais une belle plume, un univers riche et des personnages attendrissants! J'ai trouvé cette lecture chouette et je lirai la suite avec grand plaisir!  

 


Pentalogie, L’Eu de Milnor de Sophie Moulay, aux Editions P’tit Golem:

* Tome 1: La fuite d’Almus. 

> Version numérique: 263 pages. Sortie le 17 Juin 2013.

> Version papier: 370 pages. Sortie prévue début mars 2014.

  

* Tome 2: L’Ombre de l’ennemi. 

> Version numérique: 198 pages. Sortie le 26 Août 2013. 

> Version papier: 300 pages. Sortie prévu début Mars 2014.

 

* Tome 3 Sortie prévue vers le printemps 2014.

* Tome 4 Sortie prévue vers l’été 2014.

* Tome 5 Sortie prévue en 2015.

Sites intéressants:

* Facebook de l’auteure: ici

* Twitter des éditons: ici

• Facebook des éditions: ici

• Site des Editions du P'tit Golem: ici

 

Merci à Elise des Editions P’tit Golem pour cette belle découverte!

Cliquez et naviguez!

Editions P'tit Golem

Trilogie De Braises et de Ronces de Rae Carson

   

4,5/5

Sourire De la Fantasy YA pure et intense!Sourire

 

 

 

 

 

 

Ce billet comprend:

- 3 bonnes raisons de lire ce livre,

- la Couverture et le Résumé,

- un Extrait,

- mon avis avec un mini-résumé plus personnel et toutes les Infos. qui valent le coup d'être notées. 

 

=> Bonne lecture et pensez s'il vous plaît à laisser une trace de votre passage via les commentaires! 

 


 

 * L’évolution épique de l’HEROINE . Entre pleurs, humour, fraîcheur, tendresse, force, détermination. Elisa est touchante (si jeune) et émouvante ( que de drames! ) Une vraie force de la Nature ! Elle est bien accompagnée aussi et tout au long de l'aventure...

* L'INTRIGUE propre au genre héroic-fantasy à savoir une pierre sacrée, de la magie noire, des complots royaux, des ennemis "inhumains". Une quête individuelle qui devient collective. C’est une aventure qui en met plein les yeux et cette douceur du récit… 

 

* Une ECRITURE remarquable. D’une part, l’aspect sensible de l'oeuvre. 1ère personne du singulier = identification immédiate à l'héroïne. C'est écrit et pensé d'abord gentiment puis terriblement. Il faut s'accrocher, l'auteure Rae Carson a le don de toucher le coeur même le plus aguerri. C'est très bien écrit. D’autre part, le souci du détail est atteint au plus haut niveau aussi bien pour les personnages que pour les décors. 

 

Le Bonus qui manque: Le souhait d’une carte de l'univers afin de mieux se représenter les différents endroits que parcourent la princesse. 

 


TOME 1

 

Résumé pris sur la 4e de couverture: Princesse d'Orovalle, Elisa est l'unique gardienne de la Pierre Sacrée. Bien qu'elle porte le joyau à son nombril, signe qu'elle a été choisie pour une destinée hors normes, Elisa a déçu les attentes de son peuple, qui ne voit en elle qu'une jeune fille paresseuse, inutile et enveloppée...

Le jour de ses seize ans, son père la marie à un souverain de vingt ans son aîné. Elisa commence alors une nouvelle existence loin des siens, dans un royaume de dunes menacé par un ennemi sanguinaire prêt à tout pour s'emparer de sa Pierre Sacrée.

Délaissée, humiliée, la princesse devra s'affirmer au milieu des intrigues de la cour, du grondement d'une guerre inévitable et des mirages de l'amour.

Il lui faudra puiser en elle le courage nécessaire à sa survie et à celle de son peuple. Accepter enfin d'être l'Elue de son propre destin.

 


Extrait

  

"Je tente de remuer, de pousser un cri ou de bouger le bras, mais mon corps refuse de m'obéir. Le désespoir emplit ma poitrine à la façon d'un liquide corrosif et visqueux. Vous n'avez pas le droit de m'enlever, je sanglote intérieurement, enfermée dans ce corps inerte. Vous n'avez pas le droit! Alejandro va enfin se marier avec moi! "

 

(page 142/400 , fin de la 1ère partie du roman)


Mon Avis

 

Ce qu'il faut retenir de l'histoire...    La princesse Elisa est contrainte à suivre son nouveau fiancé le roi Alejandro dans une alliance qui pourrait permettre de vaincre un ennemi terrible venant d'Invierne, une contrée lointaine pleine de sorcellerie noire. Mais Elisa au physique ingrat est aussi l'Elue, la fille au grand Destin dont la pierre sacrée au nombril contient une magie très convoitée qu'elle ne comprend pas. Ses fiançailles pourtant dissimulés par ce roi lâche et ridicule n'empêchent pas l'enlèvement de la jeune femme.  Loin de son royaume, tout va désormais changer pour Elisa, TOUT y compris elle-même!  

 

  

Mon ressenti:  

 Une magnifique surprise ! Cette histoire ravira autant les fans d'héroic-fantasy que les simples curieux du genre comme moi. En effet, ceci est mon premier roman d'héroic-fantasy lu et j'en suis encore toute émue. Je ne pensais que ce livre me marquerait autant, tout y est écrit en finesse et en fortes émotions. 

 

Ecrit à la 1ère personne du singulier et au présent, nous suivons le parcours de la jeune Elisa princesse délaissée qui s'est réfugiée dans la nourriture et qui lui donne ainsi un physique disgracieux et complexant. Mariée à un roi qui ne la désire pas, Elisa n'est pas au bout de ses surprises lorsqu'elle se fait enlever et découvre ainsi le monde sous un nouveau regard sur les intrigues du royaume, sur elle-même, sur la Pierre sacrée incrustée en elle. Elle a un Destin à accomplir selon toutes sortes de textes sacrés et ce qu'elle découvre, c’est avant tout autour d’elle de la souffrance, de la mort et du désespoir. 

 

L'histoire apporte un bon lot de rebondissements et nous nous rendons compte que tout a un sens, Elisa suit un Destin bien tracé quoiqu'elle en pense - manquant complètement de confiance en elle- et avant de l'embrasser, elle prend conscience au moins d'une chose, elle est porteuse d’Espoir et l'espoir peut arriver à tout vaincre ou presque.  


Les personnages rencontrés construisent l'identité d'Elisa. Ils apportent tous ou plutôt Elisa s'approprie malgré elle, leurs sentiments, leurs défauts et leurs qualités. Elle est très observatrice et apprend sans relâche. Qu'ils soient bons ou mauvais, les personnages Ximena, Cosmé, Humberto, Alejandro, Rosario, Arina.... ils sont tellement bien décrits par Elisa que nous les percevons comme elle, nous ressentons comme cette jeune princesse leur dégout, hypocrisie, désir, haine, peur... qu'ils projettent tous en la regardant. Je ne pourrais pas en séparer certains pour parler d'eux plus profondément car tous ont vraiment une importance et sont marquants. J'ai pleuré à la mort de l'un d'eux car je ne m'attendais pas à ce qu'il y ait une violence si saisissante et des sorts si horribles pour certains d’entre eux. Beaucoup de gens souffrent, périssent, se sacrifient. C'est la guerre, la rébellion, l'héroïsme qui sont à l'honneur dans ce livre et Elisa ne déroge pas à la règle.

 

La princesse Elisa évolue de manière extraordinaire. Je pense n'avoir jamais vu pareille progression. Pourtant dès le début, nous sommes prévenus qu'elle est l'Elue, qu'elle va faire de grandes choses... mais comme Elisa, nous restons très sceptique car elle est bien gentille mais beaucoup trop effacée. Je me trompais, grâce aux rencontres à sa sortie du royaume, livrée à elle-même, Elisa va s'épanouir. Pendant toute sa jeunesse, elle a étudié la prophétie sans la saisir et elle s'est toujours sentie seule alors que sa force est dans la pluralité sur bien des plans. Je pense personnellement qu'il a suffi d’un regard pour qu'elle se sente renaître -je ne dirais pas par qui- et ainsi lève la tête sur le monde qui l'entoure. Ce personnage m'a vraiment touchée, j'ai plus que hâte de le retrouver. Elisa est si touchante, si humaine, si courageuse. Elle est allée dans des sentiers où je lui soufflais "non non ne va pas par là" car tout son périple est danger, trahison, risque mortel. 

 

Les ennemis sont réellement inquiétants. Leur description passe d'abord par leur réputation, de ce qu’Elisa sait d'eux d'après les textes et les témoignages, les affronter de visu est bien pire. Les animagi sont puissants et mauvais et la magie qu'ils puisent est vraiment bien trouvée en matière d’idée. Je ne dirais pas où et comment, je vous laisse le découvrir. Quand j'y pense, tout est vraiment bien expliqué, les informations sont distillées de manière à comprendre petit à petit car une fois que l'on sait pratiquement tout (il reste toujours des mystères) on se demande mais comment l'auteure a-t-elle fait pour nous dévoiler TOUT cet univers si complexe et si bien composé?!

 

Les personnages, l'intrigue, les sentiments que j'ai ressenti, mes pleurs... tout ceci est possible grâce à la plume de l'auteure. Bon, le format avec la si belle couverture est déjà une belle invitation à la lecture mais le plus beau ce sont la rencontre avec les mots. Rae Carson écrit là son premier roman et je suis vraiment très surprise de la fluidité de son texte. Ecrit simplement et tout en légèreté, l'identification à l'héroïne est instantanée. Voici les premiers mots de l'histoire: "La flamme des bougies vacille. Avec ses pages froissées, la Scriptura Santa sur mon lit comme un vieux mouchoir. A force de me prosterner sur les dalles, je commence à avoir mal aux genoux et la pierre Sacrée à mon nombril est parcourue de vibrations. Pourvu que le roi Alejandro de Vega, mon futur époux soit vieux, moche et gros". Rien dans ce début, nous pouvons sentir du mystère, de la magie, de l'humour, de la fraîcheur, de la frustration. C'est écrit avec empathie et personnellement, j'adore ça. Le présent de l'histoire est un peu perturbant mais cela reste original et plus accessible, plus "immédiat" finalement. 

Ainsi, je vais m'arrêter car il y a vraiment trop à dire mais il vaut mieux vous laisser découvrir le récit. Je suis heureuse que ce soit une trilogie, j'aurai vraiment été peiné s'il s'agissait que d'un seul roman tellement nous avons encore à apprendre, tellement j’ai un besoin de suivre Elisa dans ce monde si inquiétant et si merveilleux. Elisa est aux pieds d'un royaume ennemi qui recèle une sorcellerie noire que j'ai hâte d'explorer même si cela fait peur. Enfin, âgée de 16 ans, Elisa a encore bien des choses à apprendre sur elle-même et surement encore de belles rencontres en perspective...   

                                                  

Mots magiques pour se souvenir du roman:  pierre sacrée; Lengua Classica; Perditos; Humberto; Invierne; Animagus; grotte; Alejandro; Elue; feuille de duerma; Orovalle; trahison; Ximena; Cosmé; l'Afflatus; convoi, Malficio...

     


TOME 2

 

Résumé de la Collection: Le deuxième volet de la trilogie de braises et de ronces, une perle de l'heroic fantasy pour les fans de Game of Thrones.
Face à des ennemis plus sournois que les Animagi, la princesse Elisa doit désormais maîtriser les pouvoirs de la Pierre Sacrée et découvrir qui elle est vraiment. 


Elisa est devenue une héroïne malgré elle. Secondée par le fidèle Hector et par ses compagnons du Malficio, elle a mené son peuple à la victoire grâce au pouvoir de sa Pierre Sacrée en terrassant une armée menée par des sorciers tout-puissants, les Animagi. Le trône de Brisadulce lui revient de droit, mais les membres de la cour complotent contre cette reine de dix-sept ans. Elisa échappe de justesse à plusieurs tentatives d'assassinat. Elle ne peut accorder sa confiance à personne et se rend vite à l'évidence, la mort dans l'âme : elle doit unir sa vie à celle d'un seigneur de Brisadulce si elle veut asseoir son autorité. Suivra-t-elle la voie de la raison quand ses sentiments à l'égard d'Hector sont de plus en plus forts ?
Pour conquérir le pouvoir dont elle a désespérément besoin afin de vaincre ses ennemis et accomplir sa destinée d'Élue, Elisa part à la recherche d'une source de puissance illimitée, le mythique zafira. Une quête périlleuse qui l'entraînera dans un extraordinaire jeu de piste par-delà les océans. Dans cette quête l'accompagnent ses amis les plus chers, le garçon qui l'a trahie, et l'homme qu'elle aime.


Si la chance est avec elle, elle en sortira vivante. Et plus puissante que jamais. Mais il y a un prix à payer.


Extrait

  

  «  Hector me rejoint en quelques enjambées. 

- Permettez-moi de vous escorter. 

- Je vous en prie. Il fallait que je quitte cet endroit.

- Vous avez rendu un jugement honnête.

- Merci.

Lorsque nous arrivons sur le seuil de mes appartements, Hector ne cherche plus à camoufler son inquiétude. 

- Est-ce que tout va bien, Elisa? 

- Je me fais horreur. 

- C’est normal. Mais ne vous inquiétez pas. A moi, vous ne me faites pas horreur. 

Là-dessus, il disparaît. » 

(Fin du chapitre 10. Page 152/420 )


Mon Avis

 

Ce qu'il faut retenir de l'histoire...    Des traîtres au royaume sont prêts à tuer la reine Elisa par n’importe quelle méthode. Elisa n’a plus le choix, elle doit quitter son royaume. Sa direction? Le sud. Le prétexte? Des fiançailles avec un comte issu de là-bas. Le réel but? A la recherche du zafira, la source du pouvoir des pierres sacrées qui permettra à Elisa de régner en sécurité pour elle et pour son peuple. Dans cette aventure au-delà de son royaume et des mers du Sud, ils seront cinq, chiffre sacré, composé avec la reine, d’une de ses dames d’atours, du valeureux Hector et de deux surprenants compagnons de route. Le chemin risque d’être long sans certitude sur l’existence même du zafira.

  

Mon ressenti:  

Un tome plein de surprises!!!! 

Cela commençait plutôt mal, j’avais lu le tome 1 un an et demi plus tôt alors pour me souvenir de chaque personnage, ce fut laborieux. Après une lutte contre mon vieil âge afin que la mémoire me revienne, la douceur du roman m’a rappelé alors tout ce que cette saga avait provoqué en moi. De la fascination!

Très différent du tome 1, cette suite a donné encore plus de grandeur à la saga. Je n’aurai jamais imaginé que l’histoire d’Elisa prenne autant d’ampleur. C’est tout un univers qui se dessine, comme je regrette qu’il n’y ait pas de carte de ce monde comme le superbe générique de la série TV Trône de fer. Ici cette fantasy YA est vraiment surprenante et je pense que si vous ne connaissez pas trop la fantasy avec les châteaux, reine, garde, domestique, couronne, empoisonnement, magicien, pierre sacrée, grotte mystique, forêt et eaux envoûtées, déserts dangereux… je continue? Il faut foncer. 

Toutefois, je dois vous mettre un bémol, ce n’est pas un coup de coeur car je regrette un tout petit défaut. C’est un défaut pour moi, ça peut-être une qualité pour vous. Il s’agit du rythme du récit, extrêmement lent. Comme l’auteure décrit absolument tout et je m’en délecte énormément, le rythme en pâlit. J’aurai préféré un tout petit moins de détails sur ce qui ne sert pas directement l’histoire ou action à venir. Mais là, c’est vraiment une remarque personnelle. Je sais que la fantasy pure a cette caractéristique par exemple. 

Ah ce tome est malgré tout bien mené, on est proche de la perfection dans le cadre de cette saga. Il y a deux choses à retenir: la progression des personnages et la quête magique. 

Elisa grandit, ses pensées se font plus matures, plus responsables et la jeune fille qui était belle de l’intérieur a désormais le physique d’une femme ce qui peut réveiller quelques désirs autour d’elle. Hector, le mystérieux et courageux Hector! J’ai attendu ses passages avec impatience, si introverti, si restreint dans ses faits, gestes et mots de part sa condition de garde royal de la reine Elisa. Cela ne fait qu’augmenter le désir de cette relation interdite. Mince, j’ai hâte de lire le tome final, pas vous? Les personnages qui accompagnent Elisa ont tous une personnalité bien à eux, aucun n’est là dans un rôle figuratif, la nourrice m’a énervée, la petite Mara m’a fait tant sourire avec son parler populaire, et d’autres personnages sont à découvrir. Beaucoup de suspicion et de crainte et des rebondissements, un bon cocktail! 

Ensuite, il y a cette quête du zafira, la source du pouvoir de la pierre sacrée d’Elisa. Je ne m’attendais pas à ce qu’on aille par là alors j’en ai des fourmis dans les mains en y repensant. C’était « trop » génial! J’ai pensé à Ulysse dans l’Odyssée d’Homère . Du danger, de la camaraderie, de bons sentiments, de la peur et du courage enfin de la MAGIE. La nature qui s’emballe, des êtres magiques qui vous défient, les Ecrits qui parlent d’Elisa affrontant d’immenses dangers. Je vous laisse découvrir cette magnifique aventure d’Elisa et de ses amis à la recherche du zafira tout en devant éviter de se faire tuer par des traîtres dans son propre conseil royal. 

En bref, un début de roman où je luttais pour me souvenir du tome précédent, lu il y a longtemps, un milieu plein d'aventures et de romance douce et une fin riche en rebondissements. J'ai beaucoup apprécié ce tome très différent du 1er et je me demande ce que nous révèlera le dernier tome. J'ai trouvé des passages vraiment lents ce qui n'est donc pas un coup de coeur car Rae Carson a un souci du détail qui des fois fait perdre au rythme. Mais alors, il y a d'autres passages comme cette quête du Graal si je puis dire que j'ai savouré, c'était INTENSE, et Hector que je veux vite retrouver. Le pire c’est que ça finit en beauté. Une nouvelle aventure nous attend avec Elisa, la dernière! Argh! 


TOME 3

L'Élue n'hésite pas. L'Élue ne craint rien...

L'ultime volet de La Trilogie de braises et de ronces, une perle de l'heroic fantasy pour les fans de la série Game of Thrones.

La reine Lucero-Elisa, porteuse de la Pierre Sacrée du Destin, est en fuite. À la Porte des Ténèbres, ses ennemis ont enlevé Hector, l'homme qu'elle aime et le commandant de sa garde. Son royaume est au bord de la guerre civile, ses propres soldats ont même ordre de l'abattre...

Pour reconquérir son trône et sauver Hector, Elisa doit mener ses trois fidèles compagnons au coeur d'un pays de neige, de glace et de magie destructrice.

Les terribles secrets qu'elle découvrira durant ce périple pourraient bien changer le cours de l'Histoire...

L'ultime volet d'un joyau de l'heroic fantasy, pour les fans de la série Game of Thrones 

Unique, intense. À lire absolument ! » Veronica Roth, auteur de la trilogie best-seller Divergente

 


Extrait

  « Ils doivent mourir. Tous. 

L’essence de Lucero entre en contact avec la mienne. Il les entremêle l’une à l’autre jusqu’à ce que nous ne formions plus qu’une seule et même entité, une source de pouvoir si puissante que nous pourrions, ensemble, anéantir le monde. Et c ‘est précisément ce qu’il a en tête. A présent que nous sommes liés, je visualise ses pensées: les volcans explosant de rage, ensevelissant Umbra de Deus sous une vague de lave et de cendres pareille à un tsunami.

Non! » 

(Page 268/528 )

Découvrez le premier chapitre ICI.


Mon Avis

Ce qu'il faut retenir de l'histoire...  Hector enlevé par les Inviernos, le royaume d’Elisa pris en otage par un comte qui entend bien y régner à sa place. Elisa n’a pas le choix: fuir, sauver Hector, mettre un terme aux agissements des puissants Inviernos et reconquérir son trône en formant de nouvelles alliances -ou non. Est-ce-qu’Elisa arrivera avec ses fidèles compagnons à relever l’impossible? Quelles découvertes incroyables l’attendent tout au long de ce terrible périple? Des traîtres, sont-ils parmi ses amis? Réussira-t-elle à accomplir ce que le Destin attend d’elle sans y laisser la vie? Une fin de saga qui nous emmène loin de tout ce qu’on peut imaginer.   

Mon ressenti: 

 Un coup de coeur pour ce final! J’étais tombée sous le charme avec les deux précédents tomes, cette fois je suis définitivement amoureuse de cette saga de fantasy. Je crois que c’est vraiment la saga à recommander si on veut se lancer dans le genre qui peut parfois faire peur par sa complexité ou ses développements. Ici, tout est fluide, original, il y a tellement de rebondissements. Ils vous saisissent, vous font mal, vous font fondre. Elisa est un personnage réellement surprenant dont la progression au fil des tomes aura été remarquable, quel plaisir!!! Quelle aventure et quelle héroïne! Y a de ces scènes épiques, j'ai vu un grand film de fantasy dans ma tête et je me suis bien éclatée. Merci, merci, merci!

Ce tome va en effet encore plus loin, en 4 parties, autant vous le dire on voyage dans le monde imaginaire de Rae Carson et que de découvertes. Tout d’abord, nous suivons deux points de vue, celui d’Elisa qui fuit son royaume mais compte bien y revenir avec son cher Hector et un traité de paix avec Invierne, puis celui d’Hector qui tente de survivre et d’échapper à ses assaillants sans être certain des sentiments d’Elisa à son égard. Quel homme touchant! Ensuite, à une seule narration, nous allons dans le monde des Inviernos et de nouveaux personnages apparaissent tout en approfondissant ceux que nous connaissons et je crois que c’est Storm qui est le plus surprenant. C’est le plus énigmatique qui nous est révélé pour notre plus grand plaisir. Nous sommes dans son monde alors l’auteure en a profité pour enfin nous présenter cet étrange individu. Toute la partie sur Invierne, le caractère religieux, les moeurs, le climat, les paysages est réellement captivante. Je dois avouer que j’ai même été surprise de voir à quel point tout était abouti. J’ai l’impression d’avoir voyagé avec les personnages, je vois encore les visages anonymes peu amicaux que nos héros rencontrent, je sens le froid glacial sur ma peau et à la fois cette chaleur en moi car je ne suis pas seule, je suis avec Elisa et les autres. 

J’écris avec un grand sourire car je repense à tous ces personnages, j’ai une boule dans la gorge car ils vont me manquer mais à un point, ils ont tous une place dans l’histoire, tous un rôle. Les sentiments ne sont pas forcément mis en avant, ils sont exprimés avec parcimonie et je crois que c’est ce qui me touche le plus. Pour ceux qui me connaissent un peu, vous savez que je ne suis pas « trop » romance » du moins je tombe sous le charme quand celle-ci se développe au gré des épreuves, en fond, naturellement. La relation entre Elisa et Hector et pour d’autres personnages se renforce et devient si belle et si touchante. Hector est un homme charismatique, humain, courageux, fort, à l’égal d’Elisa.  

Je me rends compte que je me retiens dans mon avis, j’aimerai exploser, vous dire tout ce qu’il s’y passe, quelques indices pour susciter l’envie, vous frustrer, mais je préfère vous laisser découvrir cet ultime tome. "Après" Invierne, que se passe-t-il? Dois-je en parler? Tout ce que je peux dire, c’est qu’Elisa et ses compagnons de route ne sont pas au bout de leur aventure! Ce tome développe parfaitement toutes mes attentes lorsque j’ai commencé cette saga. La fin est exactement comme elle devait être même si… c’est un peu triste. Ne cherchez pas, c’est triste car une boucle est bouclée, voilà, le propos absolument flou qui m’amuse. 

Prenez des mouchoirs car Rae Carson n’a pas fait les choses à moitié.  Découvrez le courage incroyable d’Elisa, les horribles épreuves et les rebondissements sur ses pouvoirs, sur les trahisons, attendez-vous à être surpris. Quel style, quel écriture, une fantasy YA qui m’a emportée totalement et définitivement. Bravo Rae, je suis volontaire pour te suivre dans de prochaines aventures! Ah le passage dans les mines… et aussi lorsqu’on découvre la source du pouvoir des Inviernos… bon j’arrête, je publie mon billet et pars trembler, rêver, soupirer sous ma couette. *soupir*

 


Nouvelle "Le prince Royal" 

Résumé de la Collection R: 

Une nouvelle inédite de la Trilogie de braises et de ronces, une perle de l'heroic fantasy pour les fans de la série Game of Thrones

Avant de rencontrer Élisa, Héctor de Ventierra était un Garde Royal...

À quinze ans, Héctor est la plus jeune recrue de la Garde, le corps d'élite du royaume. Et son premier jour est un désatre. Tout le monde pense que l'unique raison de sa présence est qu'il est proche du roi Alejandro, et non parce qu'il le mérite.

Mais Alejandro confie à Héctor une mission secrète, une mission qui lui donne l'occasion de prouver à tout le monde – y compris à lui-même – qu'il est digne d'être un Garde Royal. Héctor doit s'introduire dans l'ancienne Forteresse du Vent pour rapporter quelque chose de si important que le sort du royaume en dépend. Ce qu'Héctor découvrira dans la Forteresse mettra à l'épreuve son amitié avec le roi. Et le préparera à devenir le guerrier sans peur et le fidèle commandant sur lequel Élisa pourra s'appuyer.

  

Mon ressenti: Une nouvelle écrite du point de vue d'Hector. Assez étrangement, l'auteure n'a pas changé le style alors que ce n'est pas Elisa qui nous confie son destin mais Hector et lui tout seul. Du coup, tout est détaillé et observé comme Elisa l'aurait fait et cela m'a un peu perturbée. Sinon, je dois dire que c'était plutôt SAVOUREUX de découvrir le passé d'Hector du moins un pan de son histoire juste avant l'arrivée d'Elisa (tome 1 de la saga).  Il y a aussi l'histoire inédite du plus jeune personnage de la saga...une petite surprise de cette nouvelle!

     


Infos sur le livre

 

Trilogie ET une Nouvelle :

* T.1: La Fille de Braises et de Ronces de Rae Carson, aux Editions Robert Laffont, Collection "R", 408 pages. Sortie le 09 février 2012.

* T.2: La Couronne de Flammes de Rae Carson, aux Editions Robert Laffont, Collection "R", 420 pages. Sortie le 17 Octobre 2013.

* T.3: Le Royaume des Larmes de Rae Carson, aux Editions Robert Laffont, Collection « R », 528 pages. Sortie le 10 Avril 2014.

*  Nouvelle, Le Garde Royal de Rae Carson, aux Editions Robert Laffont, Collection "R". Sortie le 5 décembre 2013. (ICI pour télécharger)


Sites intéressants:
   

  • Site Officiel de l'auteure: ICI
  • Facebook de l’auteure: ICI
  • Twitter de l’auteure: ICI
  • Facebook de la collection R: ICI
  • Site de la collection R : ICI
  • Site non officiel de la collection R: ICI

Lorsque l'auteure parle de son 1er roman: 

 

Merci à la collection R des Éditions Robert Laffont pour m'avoir fait découvrir mon 1er roman d'héroic-fantasy officiel. Une magnifique rencontre! Merci à Stéphane-Laure, la meilleure des attachées de presse!

Cliquez et naviguez!

 

Robert Laffont