Bannie re aude2017

Duologie La Symphonie des Abysses de Carina Rozenfeld

 3/5

* Agréable et sensible*

 Ce billet comprend 3 bonnes raisons de lire ce livre, la Couverture et le Résumé, un Extrait, mon avis avec un mini-résumé plus personnel et toutes les Infos. qui valent le coup d'être notées. 

Bonne lecture et pensez s'il vous plaît à laisser une trace de votre passage via les commentaires! 

 


                             

* Doux. Le rythme est assez lent du fait des descriptions qui sont plus importantes que l’action. Le récit nous fait découvrir un monde bien à part dans lequel des valeurs sont exprimées avec justesse sur la différence morale et physique, l’amour, le regard de l’autre, le regard sur soi.  

* Sensible. L’écriture est tournée vers de nombreuses descriptions, bien-entendu des lieux mais pas seulement. Ce sont surtout les états-d’âmes des personnages qui sont relatés, avec poésie, délicatesse, d’un vocabulaire émouvant. 

* Original. Le cadre se passe sur une île paradisiaque dans un futur post-apocalyptique. Des peuples y vivent sans se connaître, très éloignés les uns des autres, avec leurs propres règles, leurs propres modes de vie dans un bonheur illusoire. Mais Abrielle, Sa et Ca ne veulent plus de cette vie toute tracée. La liberté et la vérité, voilà après quoi ils courent!


 

TOME 1: La partition d'Abrielle

La symphonie des abysses

VOUS PENSIEZ ÊTRE AU PARADIS ?

Un gigantesque atoll, des plages de sable fin, une eau turquoise... Un mur infranchissable.

IL VOUS FAUDRA D'ABORD VIVRE EN ENFER 

ARTICLE 1 : Tout contact physique, toute marque d'amour sont proscrits.

ARTICLE 2 : Il est interdit de chanter, d'écouter ou de faire de la musique.

ARTICLE 3 : Quiconque se livrera à ces activités illicites sera mis à mort.

VOUS N'ÊTES PERSONNE. VOUS APPRENDREZ À OBÉIR.


 

« Douloureusement, Abrielle alluma la bougie posée sur son chevet, se leva, et se rendit dans le séjour d'un pas incertain. Sur la table, les vêtements de Paol n'avaient pas bougé. A côté, un pain, des fruits et une des outres en peau que son père avait l’habitude d’emporter pendant ses matinées de pêche. 

Aby avait bien compris. Cette fois, sa mère ne voulait pas la trouver au matin. C’était la solution qu’elle proposait à sa fille. La seule envisageable dans ce monde fermé: fuir. »

(Page 136/468)

=> Découvrez le premier chapitre: ICI

 


Ce qu'il faut retenir de l'histoire... Une île, un Mur infranchissable tout autour, des peuples qui s'ignorent. Abrielle n'est plus la bienvenue dans son village, ils vont la faire tuer pour le bien de tous car chanter est interdit.

Sa et Ca sont de jeunes Neutres, bientôt selon les coutumes de leur monde à eux, un choix devra se faire: être homme ou femme. Mais Sa et Ca sont surpris avant l'événement, en train de se toucher ce qui est totalement prohibé. La solution pour tous les trois: fuir, se trouver et survivre même plus que ça, vivre en étant pleinement soi et chercher ce qu'il y a de l'autre côté du... Mur.     

 

Mon ressenti:    

Tout d'abord, un récit écrit au passé, comme cela fait du bien! Une belle histoire qui a su me faire rêver par les valeurs qui y sont décrites: expression de l’âme et du corps, la tolérance, l’amour de l’autre, l’amour de l’art.

 Carina a comme à son habitude écrit avec une telle justesse, une telle sensibilité que je suis réellement admirative de son style. C’est une auteure généreuse, imaginative. La Symphonie des abysses est une dystopie YA et je dois bien avouer que j’avais quelques réserves quant à découvrir Carina dans ce genre. Comment ses thèmes personnels comme la musique allaient-ils trouver leur place dans une dystopie de manière originale? En réalité, hormis quelques petites longueurs sur les états d’âmes des personnages, Carina nous embarque dans les eaux turquoises et la traversée est des plus dépaysantes. J’ai adoré! 

Abrielle, Ca et Sa sont trois personnages différents, mais qui ont cette même quête de vivre librement et simplement. C’est si beau et si touchant. Il est très facile de s’identifier à chacun d’entre eux, même si je me suis sentie bien plus proche d’Abrielle trahie par un peuple hypocrite, sourd - sans jeu de mots. Je n’ai eu que du mépris pour ce peuple - j’ai tout de même été curieuse de connaître leur mode de vie. Abrielle est une jeune fille forte, courageuse, rêveuse, généreuse. Une belle héroïne. Ca et Sa ont été pour moi une réelle curiosité. Quelle originalité d’inventer pour le contexte des pronoms personnels! Ce fut déroutant dans les premières pages ( une coquille?) et on comprend vite que « iel » ce n’est ni Il, ni Elle c’est les deux, c’est aucun des deux, vous verrez comme c’est intéressant de voir ces personnages évolués. Là encore, j’ai vraiment été captivée par les différences entre le peuple d’Abrielle et celui de Sa et Ca. Comment l’amour traverse les tabous qui sont aussi bien dans ce monde que dans notre propre société! J’ai hâte de connaître la suite car la fin du tome 1 présage de nouveaux enjeux, des sujets toujours aussi sensibles qui nous touchent. 

Enfin, il reste bien des mystères à découvrir et je me demande ce que nous réserve la suite. Lorsque j’ai rencontré Carina au salon du livre de Paris, je n’ai pas réussi à obtenir un petit indice, quelque chose à me mettre sous la dent. C’est frustrant d’avoir l’auteure en face de soi et ne pas pouvoir deviner ce que celle-ci nous réserve. La Symphonie des abysses est une belle histoire, mystérieuse et envoûtante et ce n’est pas fini…


  

 

La Symphonie des Abysses, histoire écrite par Carina Rozenfeld, éditée chez Robert Laffont dans la Collection R.

=> Tome 1, La Partition d'Abrielle, 468 Pages, sortie le 13 février 2014.

=> Tome 2, Sortie prévue en novembre 2014

Il s'agit d'une duologie!

 

Sites intéressants: 

Sur l’auteure:

  • sa page facebook: lien
  • son twitter: lien
  • son site officiel: lien

Sur la Collection R: 

  • Facebook de la collection : ICI
  • Site de la collection: ICI
  • Site non officiel de la collection: ICI

Merci à Stéphane-Laure et à la collection R des Éditions Robert Laffont.

Cliquez et naviguez!

 

Cercle; île; chant; Neutre; liberté; Pluie de la Lune

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

Azariel

J'ai adoré ce 1er tome moi aussi, l'écriture de Carina Rozenfeld a une très belle sensibilité comme tu dis :) Il me tarde de lire la suite surtout avec cette fin ^^

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau