Bannie re aude2017

Phobos de Victor Dixen

Note 5/5

* GROS COUP DE COEUR ! *

 

 Ce billet comprend la Couverture et le Résumé, un Extrait, mon avis avec un mini-résumé plus personnel et toutes les Infos. qui valent le coup. 

 

Bonne lecture et pensez s'il vous plaît à laisser une trace de votre passage via les commentaires! 

 

 


TOME 1: 

Phobos de victor dixen

Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L'éternité pour s'aimer.


Ils veulent marquer l'Histoire avec un grand H.


Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d'un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l'oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

Elle veut trouver l'amour avec un grand A.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l'une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l'amour. Elle a signé pour un aller sans retour...

Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.


Le premier tome de la nouvelle série de Victor Dixen, double lauréat du Grand Prix de l'Imaginaire.

 


 

«   Parce que les filles ont raison, il y a bien un bug dans le système, et c'est lui 

- lui qui m'a mise dans une terrible colère, dont je ne réussis pas à nommer la cause ;

- lui qui remue au fond de moi des choses que je ne comprends pas ; 

- lui qui s'est ouvert comme un livre dont j'ai peur de tourner les pages ; 

- lui qui me classe soudain numéro un, après douze semaines à la sixième position ; 

- lui ;

- lui ;

- lui ! »

 

(Page 311/448)

 

=> Découvrez le début du roman: ICI

 


Ce qu'il faut retenir de l'histoire...   

En apparence, un speed-dating sur tous les écrans télévisés de la Terre de six femmes avec six hommes afin de peupler Mars. Chaque groupe à son compartiment aux extrémités du vaisseau spatial et une fois par semaine une femme rencontre un homme au milieu du vaisseau dans une sorte de bulle où ils flottent, une vitre scindant la bulle pour les séparer. En réalité, le programme est une virée maudite et ils ne le savent pas tout comme le public qui les regarde. Seuls les alliés du silence sont au courant et assassinent ceux qui sur Terre oseraient dévoiler le secret. Mais Leonor l’une des six participantes porte sur elle peut-être LA preuve qui pourrait tout faire basculer.

 

Mon ressenti:    

 

Une Livresse des Livres enivrée ! 

 

 

Une histoire qui se passe dans un vaisseau spatial direction Mars.

Une couverture magnifique.

 

 

Je n’avais même pas à lire le résumé que je voulais absolument découvrir cette histoire. C’est le rêve que de pouvoir faire une virée dans l’espace grâce aux mots. L’auteur a eu l’audace d’écrire une histoire de télé-réalité dans un décor SF qui se transforme en un huis clos meurtrier hyper prenant. Ce mélange de genres est en plus sacrément bien maîtrisé. Quoi demander de plus ?  

 

Avant tout, j’ai parcouru le site de l’auteur, curieuse que je suis et déjà je sentais que j’allais me plaire dans ses univers. J’ai alors ouvert le roman mais avec quelques réserves. Trop de monde aimait ! Et lorsque tout le monde autour de moi aime, je doute de ne plus tenir entre les mains une pépite rien que pour moi. Mes attentes étaient grandes. Imaginez dans quel état d’esprit j’étais ! Que voulez-vous ? Soit c’est passe-partout, soit c’est méga-génial et la bonne surprise se transforme en coup de cœur qui électrise le corps, donne de vrais vertiges (je suis où déjà ?). L’hystérie assumée. J’ai vécu à mon grand soulagement la seconde option !  

D’ailleurs, je ne m’étais pas préparée psychologiquement à être autant happée par cette histoire. J’avais oublié le pouvoir des mots. C’est incroyable comme un livre peut faire voyager, peut émouvoir. Je suis rassurée de voir qu’il y a des auteurs qui sont de vrais chefs d’orchestre des émotions et de l’Imagination. Merci Victor pour cette escapade dans les étoiles ! 

 

J’ai aimé tant de choses dans ce roman. C’est une somme d’idées ingénieuses. L’ambiance, le décor de rêve, les personnages au devant de la scène comme ceux en coulisses, l’écriture bien-sûr. Je vais pour autant évoquer seulement deux aspects du roman, je vous laisse découvrir par vous-même le reste sinon ma chronique serait trop longue. 

 

Léonor est une héroïne que j’ai tout de suite appréciée. Son physique quoiqu’elle en dise, son passé, sa force, sa détermination, son caractère, sa sensibilité. Derrière chaque trait de caractère je revois en tête des scènes la décrivant. Elle est émouvante, je suis derrière elle de tout mon cœur. Dans le roman, elle se fait manipuler par Serena la directrice de programme – alliée du silence – qu’elle considère comme une mère de substitution. Je souffrais pour Léonor, j’étais irritée, mes yeux lançaient des éclairs à chaque page où je voyais le prénom « Serena ». Leonor ne voyait pas comme on voit nous lecteur dans ce roman à quel point cette Serena était à vomir. Productrice, psychologue qui manipule tout le monde et enferme sa fille Harmony, on ne sait pas trop pourquoi… Serena est une jeune femme complètement tarée pleine de pouvoirs ! 

  

Leonor est chouette, même le personnage qu’elle s’est inventée, Léo la rouge qu’elle a dessiné. C’est une artiste qui essaye de comprendre le monde par le dessin, qui ne veut pas s’affirmer alors qu’elle a tant à montrer. Son corps est marqué par la Salamandre, je vous laisse découvrir ce que c’est et c’est devenu son armure tant que les autres ne savent pas de quoi il retourne. Sa règle du jeu dans la télé-réalité consiste à ne pas se laisser séduire tout de suite par un des hommes, elle doit les voir tous un à un chaque semaine et ne pas déroger à cette règle. Or, la première rencontre avec Marcus sera marquante, l’attente pour moi de les revoir ces deux-là au deuxième rendez-vous était insupportable. Je ne suis pas "très romance", mais là j’étais dedans. D’ailleurs tout marche ainsi dans le roman, il y a tellement d’éléments le rendant addictif. Ainsi, tandis que les candidats flirtaient, et certains ont le sang chaud, l’héroïne était cash dans ses rendez-vous. Elle ne flirte pas, elle veut apprendre à les connaître. Ce sont tous des paumés, des orphelins, mutilés, pauvres se cachant derrière un secret de leur passé. Sérena n’a pas choisi de maudire n’importe qui – fichue bonne femme-  ces jeunes individus veulent une seconde chance ce qui rend la tromperie encore plus dramatique. Chaque rendez-vous permet ainsi de cerner ces jeunes personnages qui sont pour certains franchement stéréotypés mais cela ne m’a pas gênée car l’héroïne est plus importante et tandis que FangFang m’a bien fait rire, Marcus et Mozart étaient intéressants. Je les ai tous aimés et j’ai hâte de les retrouver ! 

 

 

La « mise en scène du roman » participe beaucoup à mon coup de cœur. Roman en 5 actes, le dernier acte où tout est chamboulé m’a ébranlée. J’ai souri à comment Victor a pensé écrire cette télé-réalité de l’espace. Un mélange de continuité dialoguée romancée. Un vrai speed-dating utilisant la technique de champ contrechamp. J’imaginais les gros plans sur les face-à-face et je gloussais mais je tombais sous le charme des personnages le pire ! Le champ contrechamp est une mise en scène bien pauvre mais pour un huis clos et dans un roman c’est tout bonnement l’idéal. Original et prenant. Cette présentation du roman ralentit considérablement l’action le rendant totalement addictif et le complétant aussi. L’action passe dans le champ puis dans le contrechamp pour aller voir ce qui se passe dans les coulisses, hors champ. Il y a alors plusieurs récits qui convergent vers un seul. On comprend l’histoire dans sa quasi-totalité. Aussi, il y a des illustrations dans le livre comme le dessin d’une tablette numérique montrant le vaisseau, c’est très visuel alors je ne pouvais qu’être dans mon élément. 

 

 

Je ne sais pas comment l’histoire va évoluer dans le tome final. Harmony la fille de Serena qui se drogue à la Zéro G (c’est quoi cette drogue ?), Andrew qui veut se venger de la mort de son père et trouver ce que cache Serena et les alliés du silence, monstrueux, tuant sans remords. Qui est le kamikaze manipulé par Serena ? Est-ce Leonor ? Comment vont-ils s’en sortir nos douze prétendants ? 

 

 

Quand je repense à la scène du décollage, j’étais à bord ! .... *frissons *

Quand Léonor se fait surprendre dans la douche et qu’on découvre sa « salamandre, j’étais horrifiée pour elle ! *frisson* 

Quand je revois le regard de Marcus à la fin, j’étais muette de stupeur * frisson*

Quand ils arrivent au point de non-retour, mon cœur s’est arrêté un bref instant... * frisson* 

Phobos est une vraie drogue ! 

 

 

En bref, Gros coup de cœur ! Je me suis envolée dans l’espace au fil des pages, moi qui adore tant la SF et l'écriture cinématographique, cette aventure était incroyable. Mes attentes étaient grandes. Résultat : des papillons dans le ventre, du pur plaisir qui donne chaud et ce suspense final, *soupir* ! J’ai été prise dedans du début à la fin. Je n’en reviens pas comme c’était EXTRA-ORDINAIRE ! Ça fait un bien fou ce genre de lecture ! J’attends énormément du tome 2 la barre est vraiment très haute ! J’ai hâte !

 
 

TOME 2: 

Phobos tome 2

Reprise de la chaîne Genesis dans
3 secondes...
2 secondes...
1 seconde...


Ils croyaient maîtriser leur destin.
Ils sont les douze pionniers du programme Genesis.
Ils pensaient avoir tiré un trait sur leur vie d'avant pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées.
En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.
Elle croyait maîtriser ses sentiments. 
Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l'amour.
Elle pensait pouvoir ouvrir son coeur sans danger.
En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.
Même si les souvenirs tournent au supplice, il est trop tard pour oublier.

Le deuxième tome haletant du thriller spatial de Victor Dixen, double lauréat du Grand Prix de l'Imaginaire

 


 

« Tu sais pourquoi j'aime tant les roses ? Pas parce que ce sont des fleurs romantiques ou parce qu'elles permettent de jouer les jolis coeurs, comme tu me l'as reproché lors de notre première rencontre. Les roses n'ont rien de mièvre ou de gentil, elles sont juste vraies. Cruellement vraies. Si leurs pétales nous montrent que la vie est belle à couper le souflle, leurs épines nous rappellent qu'elle est dangereuse à en crever. »

 

(Page 286 )


Ce qu'il faut retenir de l'histoire...   Les 12 candidats sont arrivés à destination par décision commune. Ils doivent faire face ensemble au mystère qui entoure le septième habitat tout en simulant au monde entier qu’ils sont heureux de leur vie sur Mars. Sur Terre, Serena continue de duper son monde et le duo Andrew et Harmony se cache pour mieux lui échapper. Ils vont même dévoiler quelques informations inédites pour nous tous, eux compris, ce qui aura pour conséquence de tout remettre en cause. Tout !    

Mon ressenti:    

 


 

 Série éditée chez Robert Laffont dans la Collection R : 

=> Phobos, 448 pages, sortie le 11 juin 2015. 

=> Phobos 2, 496 pages, sortie le 19 novembre 2015 

=> Phobos Origines, sortie prévue en juin 2016. ( se lit à tout niveau de la série)

=> Phobos 3 sortie prévue en novembre 2016.

 

Trailer: 

Sites intéressants: 

Sur l’auteur:

  • son profil facebook: ICI
  • son twitter: ICI
  • son site officiel: ICI

 

Sur la Collection R: 

  • Facebook de la collection : ICI
  • Site de la collection: ICI

 

 

Cliquez et naviguez !

 

speed-dating; mars; vaisseau spatial; séduction;

6 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (3)

Rêves et Imagines
  • 1. Rêves et Imagines (site web) | 10/01/2016

J'ai beaucoup aimé le tome 1 et j'ai reçu il y a 2 jours le tome 2 !!

Zaphrina Makichan
  • 2. Zaphrina Makichan (site web) | 17/09/2016

Tu sais quoi? J'attends la sortie du tome 3 pour lire le tome 2 comme ça je vais m'éviter la frustration que j'ai eu à la fin du tome 1 à courir partout en hurlant que je voulais le tome 2. Parce que je suis entièrement d'accord. C'est juste horrible de nous frustrer comme ça.
Du coup, tous les autres passent devant Victor Dixen

lynesis

Cela me fait penser que je n'ai toujours pas tapé mon avis sur le tome 2. C'était encore mieux que le 1er ! ;-p niveau frustration par contre c'est égal ... Je n'ai pas encore lu les nouvelles sur les personnages masculins, alors que mon seul bémol dans le tome 2 était justement leur manque de développement. Le tome 3 arrive bientôt, tu vas faire un sacré festin ! Bonne appétit-lecture !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau