Bannie re aude2017

Science-fantasy: univers futuriste-ambiance médiévale/vice-versa

Log Horizon de Mamare Touno.

Ma Note 3,5/5

*Des personnages attachants. *

 Ce billet comprend la Couverture et le Résumé, un Extrait, mon avis avec un mini-résumé plus personnel et toutes les Infos. qui valent le coup d'être notées. 

 

Bonne lecture et pensez s'il vous plaît à laisser une trace de votre passage via les commentaires! 

 

                          


 

TOME 1: 

Log Horizon

Elder Tale est le jeu en ligne qui rassemble le plus grand nombre de joueurs dans un monde où la nature a repris ses droits.
Mais lors de la sortie de sa douzième extension, tous ceux qui s'étaient connectés se retrouvent prisonniers du jeu.

Ignorant comment ils sont arrivés là et s'ils pourront en sortir un jour, beaucoup perdent la volonté d'avancer.

Mais Shiroe, un des joueurs les plus connus et les plus respectés du jeu refuse d'abandonner. Aidé de ses compagnons Akatsuki et Naotsugu, il va tenter de convaincre les "Aventuriers" de ne pas se laisser abattre et de bâtir une nouvelle société dans ce monde virtuel qui est maintenant le leur.

 


 

Extrait

"Dans ce monde de Elder Tale, où l'on disait qu'une ancienne civilisation technologiquement avancée s'était effondrée, laissant la faune et la flore reconquérir le paysage, il était possible de cultiver la terre dans des endroits pauvres en monstres. Naturellement, ces hameaux n'étaient peuplés que de PNJ, et quand Elder Tale n'était encore qu'un simple jeu, une grande partie des quêtes avaient consisté à en faire le tour et à résoudre les problèmes et les incidents qui y avaient lieu." 

(page 258/496)


Découvrir les premières pages du roman ICI.


 

Mon Avis

 

Ce qu'il faut retenir de l'histoire : Désormais coincés dans l’extension d’un célèbre jeu virtuel en ligne (MMORPG), Shiroe et ses amis partent en quête de maintenir la paix dans le monde virtuel d’Elder Tale, désormais leur réalité. Mais les PK (tueurs de joueurs) et les Guildes n’entendent pas les laisser faire et sèment le chaos là où les joueurs cherchent tant bien que mal à s’adapter à leur nouvelle vie.  Dans le light novel 1, les héros devront sauver la druide Serara (de l’Union de Croissant de Lune, guilde amie de Shiroe). Dans le light novel 2, Shiroe tentera de sauver les jumeaux en mauvaise posture et de sortir la ville d’Akiba des mains de guildes et de joueurs très dangereux.   

 

Mon ressenti:    

Je tiens d’abord à remercier les éditions Ofelbe de nous offrir là encore un bien beau livre. Le travail effectué y est soigné et réussi. La couverture, les illustrations et taille/format du livre sans parler des petites annexes, comment les chapitres présentant un personnage à chaque fois (nom, apparence, niveau, objets et armes sont détaillés), sont autant de belles attentions de leur part qui rendent le livre très précieux. Rien que pour ça, les curieux seront ravis de le feuilleter.

1 light novel = 5 chapitres = 5 présentations de personnage principal. 1 intrigue/quête.  

Alors au niveau de l’histoire, par quoi commencer ? Je pense qu’il est incontournable de comparer à Sword art online, la première série parue chez Olfelbe qui a pour thème commun de survivre dans un jeu virtuel. Le pitch est le même et je ne vous cache pas que SAO ayant été un coup de cœur, j’ai de suite voulu découvrir Log Horizon. Ce n’est en réalité pas du tout le même contexte d’histoire et le déroulement de l’intrigue lui aussi dérive vers un tout autre thème. Les personnages ne veulent pas sortir du jeu mais s’adapter. Pendant une bonne moitié de la première partie du livre (celui-ci étant en deux light novel), j’étais une lectrice à distance. Je n’arrivais pas à rentrer dedans car je ne comprenais pas la raison de leur présence dans ce monde virtuel. Dans SAO, on assiste clairement à leur prise au piège et en plus ils étaient en immersion ce qui renforce d’autant plus l’esprit "coincé" dans un monde virtuel. Ici, aucune explication sur le drame qui s’est passé et les joueurs étaient tous, devant des ordinateurs lorsqu’ils jouaient à cette nouvelle extension. Le manque de vraisemblance m’a donc gênée. Cette gêne continuait car je découvrais des personnages qui ne voulaient donc pas fuir cette réalité comme dans SAO où c’est leur but que de monter étage par étage, éliminer les Boss et tenter d’arriver tout en haut en espérant une porte de sortie. Non ici on ne connait ni la raison de « leur catastrophe », ni pourquoi ils ne veulent pas chercher la solution pour s’enfuir qui serait logique. Qui plus est, ils ne peuvent pas mourir (s’ils meurent, ils ressuscitent à la Cathédrale) alors que dans SAO une mort équivaut à la disparition dans le jeu, à la mort véritable. J’ai donc fini par laisser de côté ma référence à SAO et je me suis penchée sur les personnages, leur psychologie car Log Horizon, c'est ça, un auteur qui propose de réfléchir à la survie du point de vue du mental des joueurs.    

 

C’est un point fort du roman. J’ai d’ailleurs préféré ces personnages à ceux de SAO. Ici, ils sont plus adultes, plus attachants. Ils ont fini par m’embarquer dans leur quête de paix dans ce monde. Le magicien et alchimiste Shiroe, le guerrier Naotsugu (Nao) et l’assassin Akatsuki (Aka) sont trois personnalités extrêmement différentes qui forment le parfait trio. Ils seront accompagnés ensuite de Serara de L’union de Croissant de Lune (une guilde) et Nyanta, bretteur (homme chat), enfin les jumeaux à l’issue du 2e tome les rejoindront, Tohya et Minori de la guilde Hamelin (guilde qui enrôle de force les jeunes gens). Chacun d’entre eux apporte énormément au récit, leurs répliques, leurs manières de penser, nous assistons à un vrai déroulement de leurs pensées et je pense que c’est ce qui rend Log horizon si particulier. Ils sont variés, courageux, comiques, mignons, nous apprenons tout d’eux, ce qu’ils étaient et faisaient avant d’être dans ce jeu et comment ils voient les choses maintenant. Aka m’a beaucoup fait rire, elle frappe souvent Nao qui dit des bêtises et en demande la permission à Shiroe son maître (qu’elle a à cœur de vouloir comme maître) qu'après coup. Serara est mignonne et Nyanta, l'homme-chat qui finit ses phrases en miaulant m'a aussi fait rire plus d'une fois. Ces petites scènes d’amitié permettent de faire descendre un peu la pression. Car, il n’y a pas à dire, leur histoire est compliquée. Ils doivent apprendre à se battre avec leur avatar, ils doivent aussi se faire des relations comme avec Marielle qui est en contact avec tant de joueurs. Mais surtout ils doivent aller de l’avant et explorer ces terres, réellement, sans souris et clavier. Respirer, manger, sentir, parler… tout change.

C’est pour cette raison que le roman a un rythme plutôt lent. Toute la technique de combat et de survie, les objets, les combats, le rythme de vie, tout est expliqué et ce côté informatif alourdit considérablement l’histoire. La mise en place est longue, mais heureusement on voyage et on découvre en volant sur des griffons avec nos personnages de magnifiques paysages. 


En bref, un roman qui est pas mal du tout. Des personnages fortement attachants que je souhaite vite retrouver, un monde post-apocalyptique qui donne envie d’être exploré, mais attention au rythme parfois ralenti par les descriptions et informations, attention à ne pas chercher un pseudo-SAO, les enjeux sont vraiment différents et méritent le détour. A suivre !  

Log Horizon


 

Infos sur le livre

 

Log Horizon, aux Editions Ofelbe :

Il s’agit à la base de light novels (en japonais) regroupés en romans. 

  • Tome 1, 496 pages, sortie le 26 novembre 2015.  

 Soit les 2 premiers light novels :

1) Premiers pas dans un autre monde. 

2) Les chevaliers de Camelot 

Incluant 4  posters couleur et 20 illustrations en N&B.

 

  • Tome 2, sortie prévue vers avril/mai 2016

 

 

Sites intéressants: 

 

>les Editions Ofelbe: 

 

>les auteurs: 

  • Mamare Touno:  Site (en japonais)
  • Kazuhiro Hara (illustrateur): Fiche chez Ofelbe

 

 

>LOG HORIZON

 

 

 

 

 

Lire la suite

Sword Art Online 001 Aincrad de Reki Kawahara

Ma Note 5/5

*Quand le virtuel devient notre UNIQUE réalité?Cool*

 Ce billet comprend 3 bonnes raisons de lire ce livre, la Couverture et le Résumé, un Extrait, mon avis avec un mini-résumé plus personnel et toutes les Infos. qui valent le coup d'être notées. 

Bonne lecture et pensez s'il vous plaît à laisser une trace de votre passage via les commentaires! 

 


3 bonnes raisons de lire cette histoire

                             

* TOTALEMENT ADDICTIF

* TOTALEMENT ORIGINAL

* TOTALEMENT SENSIBLE

> Statut facebook publié:  *SOUPIR* TOTALEMENT amoureuse, accro, séduite par ma lecture de Sword Art Online. J'en ai des tremblements, c'était très addictif et cela a fait ressortir de très bons souvenirs! J'ai deux envies, la 1ère regarder l'anime (mais manque de temps), alors chercher plein de liens en rapport avec cet univers que je mettrai dans ma chronique pour vous et pour moi quand je pourrais. La 2ème rejouer à mes Final Fantasy (FF) ou à Zelda. Chose impossible alors au moins réécouter les musiques et rêvasser. En fait, la seule chose qui manque aux romans SAO ce sont les musiques que j'imagine comme mes jeux et là, j'en ai des frissons à imaginer Kirito et Asuna (nos héros dans SAO) sous du Nobuo Uematsu ou sous l'OST de Zelda. Mais ça se trouve, SAO a sa propre bande-son!!!


 

TOME 1: Aincrad

SAO 1

Un "game over" entraînera une mort réelle.

Kirito a accepté cette certitude depuis qu'il a décidé de combattre en "solo" à l'intérieur de l'Aincrad, cette gigantesque forteresse volante qui sert d'univers au plus redoutable jeu en ligne connu sous le nom de Sword Art Online.

Comme lui, des milliers de joueurs connectés, pris au piège dans ce monde virtuel où le moindre faux pas peut être fatal, luttent pour regagner leur liberté.

Kirito veut conquérir seul les cent étages qui le mèneront au combat final, mais c'est sans compter sur l'obstination d'Asuna une habile épéiste avec qui il va devoir s'allier.

Démarre alors une course effrénée pour survivre dans un monde où l'art de l'épée fait loi.


Extrait

"Il m’était désormais impossible de me déconnecter, donc de revenir dans ma chambre dans le vrai monde et de reprendre ma vie normale. Pour que cela arrive, il faudrait que quelqu’un parvienne au sommet de la forteresse et élimine le Boss ultime. Si ma barre de PV parvenait à zéro, alors je périrais pour de vrai et je disparaîtrais pour l’éternité.  

Impensable! Quelques heures auparavant j’étais chez moi, j’avais discuté avec ma soeur et mangé le repas préparé par ma mère… Je ne pourrais plus y retourner? La réalité, ma réalité se trouvait donc ici dorénavant?" 

(page 37/502)


Mon Avis

Ce qu'il faut retenir de l'histoire...

Kazuto Kirigaya alias « Kirito » se retrouve piégé parmi des milliers d’autres joueurs dans le monde virtuel de l’Aincrad, forteresse de fer contenant 100 niveaux: des paysages, des villes et surtout des Boss à vaincre pour monter d’un niveau. Que de mondes à parcourir dans le jeu en ligne Sword Art Online! Peut-on encore parler de jeu d’ailleurs quand sa vie réelle est visée? En effet, une mort dans le jeu est une mort dans la réalité. Si le big Boss du 100e niveau est battu, les joueurs seront libérés. Impossible de se déconnecter, il faut survivre et Kirito joueur solo entend bien réussir. Mais cela ne se fera pas sans le soutien de la magnifique Asuna aussi douce que douée, ces deux-là étaient fait pour se rencontrer dans le virtuel comme dans le réel. Maintenant à eux de « jouer »!  

Mon ressenti:    

Tout d’abord, je remercie les éditions Ofelbe d’avoir eu l’audace de publier sous forme de romans double les light novels de Kawahara. Agrémenté de belles illustrations, le roman apporte une touche unique qui manquait à l’univers Sword Art online (SAO). Pour les fans, vous ne serez pas déçus, l’écriture est hyper prenante et je suis certaine que vous prendrez un réel plaisir à retrouver cet univers extraordinaire. 

Pour les autres, adeptes ou non des jeux de rôles en ligne, c’est une découverte à risquer. Ici, nous ne sommes pas devant un écran, nous sommes DANS le jeu!!! Les risques sont réels! 

Le roman présente une très belle couverture, un grand format et se compose de deux parties que j’interprète comme une 1ère partie sur la quête (trame) principale où nous suivons le héros Kirito, de son point de vue et une 2e partie sur les quêtes secondaires: le perfectionnement d’une arme, des rencontres, des défis qui nous permettent d’en savoir plus sur nos héros Kirito et Asuna, vus et racontés par d’autres personnages, sans chronologie précise. - je suis fan des deux parties!!!-  

Voilà présentation faite, je ne tiens plus. C’était GENIALISSIME!!!!! Je ne sais pas comment vous en parler sans être hystérique, mes yeux brillent d’un reflet inquiétant et mes doigts pianotent à la vitesse de l’éclair tellement il faut absolument que je vous dise à quel point j’ai adoré. C’était sensationnel, tellement prenant, avec des descriptions terribles des niveaux comme si on était vraiment dedans, une aventure pleine de suspense et de rebondissements qui m’a scotchée du début à la fin. Et quelle fin!!! Ca n’en est pas une d’ailleurs, comment peut-on nous laisser comme ça? En plus, il y a une chute,  un rebondissement excellent car comment dire… euh, j’aimais beaucoup un personnage secondaire et j’ai pris une gifle quand j’en ai su plus sur lui…    

SAO c’est donc être en totale immersion dans un jeu virtuel: des villages, des PNJ (persos fictifs contrôlés par l’ordinateur) - ne vous inquiétez pas, il y a un lexique qui donne les bases si jamais les jeux de rôle ne vous parlent pas du tout. Alors donc des PNJ ou de vrais joueurs qui vous proposent des nuits dans les auberges, des ventes d’armes et potions dans des commerces, des petits monstres qui donnent un peu de points d’expérience et bien-entendu des boss à vaincre pour monter d’un niveau. Vous avez -enfin Kirito- une barre de point de vie, de force, de vitesse… bref tout ce qu’on trouve dans un jeu vidéo type jeu de rôles a été pensé et passe totalement bien sous forme d’une histoire narrée! Je n’avais jamais tenté cette expérience et je ne suis pas déçue d’avoir sauté le pas. Ancienne joueuse de jeux de rôle, je souriais à l’évocation d’autant d’éléments que j’ai connu par coeur et à la fin du roman, j’avais le coeur qui battait fort car ce sont de très beaux souvenirs qui sont revenus à moi. Merci à l’auteur de m’avoir rappelé à quel point un jeu de rôle est aussi riche à vivre. 

Ensuite, l’histoire m’a énormément plu. Le principe d’être coincé et de vivre dans ce monde virtuel est très prenant car des milliers de joueurs sont concernés et la réaction de chacun attisait ma curiosité. Certains se suicident, d’autres s’installent et ouvrent des commerces comme si c’était leur vie à jamais, d’autres enfin veulent battre les boss, monter les niveaux pour affronter le big boss et sauver tout le monde. C’est le cas de Kirito et d’Asuna. Dans la seconde partie du roman, vous rencontrerez justement ces personnes qui se sont installées dans l’Aincrad. 

J’en viens donc à Kirito et Asuna. Ils sont attachants et une petite romance n’était pas pour me déplaire même si ce n’est pas ce qui m’a le plus rendue dingue de cette lecture. Kirito m'intéresse énormément, courageux, sensible, mystérieux, il a tout pour plaire et son incroyable humilité m’a fait adorer ce personnage. Je l’aime tellement ce Kirito, ses répliques, son look, sa mentalité. A côté, Asuna est son binôme. J’ai bien apprécié cette jeune fille, si belle, si douce et à la fois tellement puissante comme Kirito. Elle n’hésite pas à foncer tête baissée dans un combat. Elle est incroyable et ces deux-là sont réellement attachants. Kawaiiiiiii  Les suivre lorsqu’ils vont combattre des boss, sauver des amis joueurs ou lorsqu’ils font une « pause » pour vivre leur vie à deux, là encore l’épisode de la pêche m’a rappelé des souvenirs de jeux de rôle comme Zelda ou Final Fantasy, était captivant. Je n'en ai pas perdu une goutte!  

En bref, j’ai passé un moment mémorable, cela faisait bien longtemps que je n’avais pas eu de coup de coeur, qu’un roman ne me suivait pas comme ça lorsque je vais me coucher, lorsque je cuisine… l’écriture est belle, les illustrations réussies, l’histoire originale et addictive enfin les héros comme Kirito et Asuna sont terriblement séduisants. Je suis prise au piège moi aussi, il me faut la suite parce que, autant tout le roman apporte une histoire assez complète où l'on ressent beaucoup d'émotions, autant la fin finit sur une belle frustration !!! 

  > Pour le tome 1, il s’agit des light novels 1 et 2, et les 14 premiers épisodes de la saison 1 de l’anime.  

  > A lire avec les Musique de mes jeux: 
(Zelda) https://www.youtube.com/watch?v=bAMzIihPjAg 
(FF) https://www.youtube.com/watch?v=PlfGch8mGhg

   


 

TOME 2: Fairy Dance

SAO 2


Infos sur le livre

 

Il s’agit à la base de light novels (en japonais) regroupés en romans double ici soit par Arc: Aincrad, Fairy dance, Phantom Bullet… 

Sword Art Online de Reki Kawahara et Abec, aux Editions Ofelbe :

  • Tome 1, Aincrad, 502 pages, sortie le 12 mars 2015. (2 premiers light novels) 
  • Tome 2, Fairy dance. Sortie prévue le 2 juillet 2015. (2 light novels suivants)

Sites intéressants: 

(SAO est un univers complet qui a de nombreux supports (romans, light novels, mangas, anime, jeu vidéo...), vous avez un choix immense sur le net, j’ai retenu certains liens) 

>les Editions Ofelbe: 

>les auteurs: 

>SAO: (2/3 liens qui résument cet univers):

L'AINCRAD

Aincrad

Source

Lire la suite