Bannie re aude2017

Festival de Scorfel 3e édition. Septembre 2015.

 

Voici mon compte-rendu sur le festival Scorfel, petite sortie en famille en ce samedi 26 septembre 2015 ! 

Lien du festival Scorfel. 

Affiche du festival 1

Section Jeux de rôles : 

Lien pour découvrir  Fils des Siècles. 

Lien pour surfer sur le site des chroniques d'Altaride. 

Lien de l'illustrateur Agénor Le Ruyer. 

(Lien de la conteuse Sophie Pérès. et son site collectif de conteurs. qui était sur le stand de Fils des Siècles avec son mari qui en est l'auteur) 

Lien du collectif d'auteurs Matrae Creation. 

 

Section Littérature/Auteur/Illustrateur : 

Lien pour les Editions du Chat Noir.

Lien pour les Editions du Riez.

Lien de l'auteure Isabelle DERIGHETTI.

 

 

 

Je suis venue en famille au festival Scorfel, 1er festival pour mon bébé de 9 mois. Notre organisation sera d'ailleurs à revoir, je ne savais pas où ranger mes goodies et livres durant le festival... Nous sommes arrivés dans l’après-midi, il n’y avait pas encore grand monde. 

Panneau d entre e 1

Accueil sympathique, nous avons reçu le plan du festival où auteurs, illustrateurs, joueurs, artisans sont sur la place. Au programme : atelier BD, conférences comme « l’horreur en jeu de rôles et littérature, et son adaptation selon les médias », battle d’illustrateurs, jeux de rôles, ludothèque, séance de conte, chasse au trésor... et j’en oublie, c’est certain. Le programme était chargé et pour tout public. De quoi plaire à toute personne un tantinet curieuse. 

Stand fils des siecles

J’ai rencontré pas mal de concepteurs de jeux de rôles, notamment ceux du Fils des Siècles. Présentation de leur projet vraiment efficace, j’aime beaucoup l’idée dont voici l’histoire. « Les Fils des siècles sont immortels. Leur nature altérée par un traumatisme fondateur, ils échappent aux griffes du temps pour cheminer à travers les âges. Mais cette capacité a un prix. Devenus psychopompes, ils nettoient le corps des défunts de tout souffle vital pour accompagner l’esprit des morts vers l’au-delà. Dans l’Antiquité, on les appelait des Vautours. Pour certains, ce sont des dieux. Pour d’autres, des démons ou encore de terribles monstres qui menacent l’Humanité tout entière. Et pour vous ? De quoi sera faite l’Histoire de vos Fils des siècles ? »

 = >Je trouve que ça envoie du lourd, je suis fan ! J’ai acheté quelques goodies et l’illustrateur étant présent, j’ai eu une jolie petite dédicace. Merci encore à Agénor ! L’auteur de Fils des siècles, Benoît Cherel dirige aussi la revue de rôliste et de littérature de l’imaginaire Chroniques d’Altaride. Là encore j’ai aimé le principe et l’invitation moi aussi à participer (pourquoi pas ?) était tentante. Si vous êtes intéressés, je peux simplement vous dire que la porte est ouverte dans ce collectif d’écriture. Chaque mois, un thème est donné. Le mois d’octobre 2015 il me semble que c’est sur la vieillesse. Voici la revue de septembre par exemple qui avait pour thème, « L’enfance »

Aude Lynésis Livresse des livres et Agénor Le Ruyer

Ensuite, j’ai discuté un peu avec un exposant du stand des Matrae Création. Collectif d’auteurs qui travaillent toujours ensemble et ont des univers complexes qu’ils aimeraient faire décliner en roman, BD, nouvelle. Tout ce qui peut contribuer à développer l’un de leurs univers Antychrist, Eden ou bien encore Veritas. Là encore, j’ai été agréablement surprise de voir que la porte était ouverte pour collaborer avec eux. Donc si vous êtes tentés par leurs univers, allez-y. Je n’ai pas acheté le kit ni pour Matrae création ni pour Fils des siècles car j’ai un budget limité à un ou deux romans. Mais les deux stands présentaient de beaux kits de découverte. À vérifier sur leurs sites s’ils ne sont pas téléchargeables gratuitement.

Stand matrae creation

Après nous sommes arrivés dans la partie « Littérature » du festival. J’y ai rencontré la blogueuse de  l'Imaginarium  qui m’a présenté plein de livres des Éditions du Chat Noir. Stand qu’elle représentait pour ce festival. J’ai appris que Sandra avait corrigé certains d’entre eux et franchement chapeau pour avoir résumé autant de livres tout en donnant ses impressions. Elle a pris le temps et nous avons passé un petit moment à papoter. J’ai craqué pour Montres Mécaniques, anthologie dont la couverture et le titre font steampunk. Que voulez-vous en ce moment je suis à fond steampunk et même si je ne le lirai pas dans l’immédiat pour ne pas influencer l’écriture de mon propre roman, il y a du beau monde dans ce livre. Des auteurs à découvrir ou redécouvrir. J’ai aussi eu des goodies en cadeau, c’était la première fois avec les Éditions du Chat Noir. Un joli MP et une MAGNIFIQUE carte d’Alexandra V. Bach. Merciiiiii ! 

Stand des editions du char noir avec la blogueuse de l imaginarium 1

Résumé de Montres Enchantées :  Indécis entre fuite et union, le temps est un amant insaisissable. Omniprésent, dès qu’on le regarde, il s’efface pourtant, déjà évanescent. Inlassablement, il permet croissance ou use jusqu’à l’extinction. L’être humain pourchasse depuis toujours ce dieu créateur et destructeur, en quête de son asservissement. Secondes, minutes, heures… L’esprit cartésien a beau le fractionner, il n’en demeure pas moins incontrôlable.

Et si la relecture de notre passé, de notre culture, ou encore du progrès scientifique nous en accordait la maîtrise, l’Homme saurait-il mieux gérer son temps ? Plongez-vous sans perdre une minute dans cette anthologie et peut-être, parmi ses pages, percevrez-vous le tic-tac de ces montres enchantées.

Auteurs : Marie Angel, Marie Lucie Bougon, Esther Brassac, Fabien Clavel, Sophie Dabat, Hélène Duc, Clémence Godefroy, Cécile Guillot, Claire Stassin, Geoffrey Legrand, Lucie G. Matteoldi, Pascaline Nolot, Laurent Pendarias, Marine Sivan, Marianne Stern, Vincent Tassy, Adeline Tosello

Mes achats

Juste à côté, il y avait le stand avec Sophie Dabat partie en conférence. Pas grave, ce sera pour une prochaine fois ! 

C'était le stand des Éditions du Riez et belle surprise, l’éditeur en personne Alexis Lorens. Youhouuuuuu ! Une belle rencontre pour moi qui venait de participer à un événement organisé par Vision Livre consistant à mettre en avant une maison d’édition, en l’occurrence les Éditions du Riez en septembre 2015. J’avais déjà quelques livres des éditions, j’en ai acheté d’autres pour mon anniversaire et celui d’une amie. Résultat ce jour aucun achat ! Non je rigole j’ai craqué sur la BD Le pantin sans visage d'Aalehx. Tout simplement parce que je trouve que l’auteur est talentueux, manipulant plusieurs arts il faut le faire ! Puis en ouvrant la BD l’émotion était là, le dessin est saisissant, les couleurs bluffantes, l’histoire poétiquement triste. Je me souviens d’un Noël où je voulais acheter le coffret livre et CD, c’était il y a quelques années maintenant, c’était parti comme des petits pains. Cette fois, j’ai la BD au moins et pour l’écoute il y a tout ce qu’il faut sur le site d'Aalehx. . Site très réussi là encore. 

J’ai discuté un peu avec l’éditeur, d’appel à textes notamment, des auteurs et des illustrateurs de la maison d'édition, ce qu’ils font en ce moment. C’était très intéressant. Je comprends mieux le travail que représente un appel à textes par exemple et je tremble pour certains petits éditeurs qui en lancent non pas un mais plusieurs... Dommage que les éditeurs ne s’échangent pas leurs petits tuyaux. Enfin peut-être qu’ils le font. 

Aude E Lynésis et l'éditeur Alexis Lorens des Editions du Riez

Résumé du Pantin sans visage : Dans un univers industrialisé où les rêves sont prohibés et où les habitants dépourvus de bouches sont réduits au silence, un vieux créateur décide de défier l’oppression en offrant sa vie au Pantin sans visage.

N’ayant pour seuls sens que l’ouïe et le toucher, le Pantin tentera de surmonter les multiples obstacles qui le conduiront à devenir le premier symbole de liberté de ce royaume soumis à la tyrannie…

Achats EdR

Enfin une dernière rencontre avant que mon bébé ne commence à fatiguer et mon homme à se lasser de faire le tour des stands pour le divertir ^^ J’ai rencontré l’auteure Isabelle DERIGHETTI. En réalité, le 1er contact fut avec sa cousine qui présentait le stand habillée de l’écharpe de Gryffondor dans Harry Potter. Rien à voir avec le stand mais c’est ce qui m’a attirée à orienter ma visite par là. :-) Le temps que l’auteure vienne me présenter son livre, Miss Gryffondor tentait de me retenir car je pensais juste prendre un marque-page et regarder sur le net les informations sur le livre et son auteure. Il faut dire que le livre I est un sacré pavé. Puis l’auteure est arrivée, je me suis présentée à mon tour, blogueuse et là je vois l’auteur dédicacer son livre et me l'offrir. Un service presse est engagé ! Je limite les SP en ce moment mais j’étais très touchée par ce geste car Isabelle ne me connaissait pas. Merci pour sa confiance. Ainsi, j’ai un gros livre à lire sans urgence mais dont je n’oublierai pas que c’était un cadeau. Dommage que l’éditeur (à compte d’auteur en plus ce qui fait que l'auteure elle-même a engagé des frais sur la fabrication de son livre) n’ait pas séparé le livre en plusieurs parties comme le souhaiterait maintenant l'auteure.  J’espère que Les lignées parallèles trouveront leurs lecteurs. En attendant, je vous invite à découvrir le résumé !

Isabelle derighetti et Aude E Lynésis

ELRICK, MARIE, WOLFGANG.

TROIS INDIVIDUS, TROIS FAMILLES... TROIS NATURES.

Depuis son enfance, Elrick subit sans comprendre une vision cauchemardesque : la destruction du monde. Son arrivée dans la famille Laroche, et le statut particulier que celle-ci va lui octroyer, suffira-t-elle à lui donner les moyens de lutter contre cet avenir déjà écrit ?

Marie, elle, mène une vie tranquille avec son père dans leur manoir au cœur de la forêt. Jusqu’au jour où elle fait la connaissance d’un mystérieux adolescent albinos, Liam, un être étrange qui va changer sa vie à jamais.

De son côté, Wolfgang lutte à sa manière contre la folie destructrice de son père, et confine autant que possible la violence de ses frères. Manipulations, alliances, combats, il sera forcé de prendre des mesures drastiques et de choisir son camp.

Qu’ils soient humains, sorciers, loups-garous ou vampires, les lignées parallèles vont devoir trouver le moyen de survivre.

Les lignées parallèles

Nous sommes rentrés à la maison, ravis. De belles petites rencontres et une bonne ambiance. A la fin, il y avait du monde qui jouait aux tables. Je pense que ça m'aurait plu d'y participer mais de la route nous attendait. Merci aux organisateurs du festival. Merci aux auteurs, illustrateurs et exposants pour leur bon accueil. 

Fin du festival 1